Revers électroral de Macri

17 août 2019 12:47; Act: 17.08.2019 12:49 Print

Les Argentins font le plein d'achats avant l'inflation

Les marchés se sont affolés cette semaine après le revers électoral de Mauricio Macri. Les consommateurs font le plein d'achats avant une hausse des prix imminente.

storybild

Un rayon d'un supermarché de Buenos Aires, le 15 août 2019 (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Entre lundi et mercredi, nos ventes ont progressé de 15 à 20%»: en Argentine, où les marchés se sont affolés cette semaine après le revers électoral de Mauricio Macri, les consommateurs font le plein d'achats avant une hausse des prix attendue dans les prochains jours. C'est un phénomène bien connu des Argentins, les soubresauts politiques ont un impact direct sur leur portefeuille. Depuis la lourde défaite dimanche aux primaires du président sortant, le peso a plongé de plus de 20% et la Bourse de plus de 30%. Logiquement, cela devrait entraîner une valse des étiquettes.

Le libéral Mauricio Macri, qui brigue un nouveau mandat et a obtenu 32% des suffrages, a été sèchement battu par Alberto Fernandez, un péroniste modéré, et sa colistière Cristina Kirchner, l'ancienne présidente de centre-gauche inculpée dans plusieurs affaires de corruption, qui ont réalisé un score de 47%. Il ne s'agissait que d'un test électoral. Si un tel résultat se confirmait lors du scrutin du 27 octobre, M. Fernandez, 60 ans, serait proclamé vainqueur dès le premier tour: selon la loi électorale, pour être élu, il faut obtenir au moins 45% des suffrages ou 40% et une avance de 10 points sur le deuxième.

«Ça nous a pris de court»

«Ça nous a pris de court», confie à l'AFP Juan Manuel Bujia, gérant commercial de la chaîne d'électroménager Rodo, qui emploie 400 personnes dans six magasins. «On a eu pas mal de monde qui est venu acheter pour anticiper les hausses, sachant que les prix sont inférieurs à ceux de la semaine ou du mois qui vient», explique-t-il. Ses fournisseurs ont déjà appliqué une augmentation de 10% aux appareils argentins et de 15% pour les importés. "On essaye de le répercuter le moins possible", assure ce responsable.

L'économie argentine connaît une des inflations les plus élevées au monde (25,1% entre janvier et juillet, 54,4% sur les 12 derniers mois), une baisse de la consommation, des fermetures de commerces et une augmentation de la pauvreté (32% en 2018) et du chômage (10,1% cette année). «Depuis lundi, nous avons reçu des appels des fournisseurs nous prévenant que d'ici la fin de cette semaine ou la semaine prochaine, nous devrions recevoir une liste des prix en hausse», explique à l'AFP Juan Pablo Quiroga, responsable des relations institutionnelles de la chaîne américaine de supermarchés Walmart, qui compte 92 succursales en Argentine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le moralisateur le 18.08.2019 01:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils ont bien raison

Les derniers commentaires

  • le moralisateur le 18.08.2019 01:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils ont bien raison