Aux États-Unis

04 juin 2020 08:46; Act: 04.06.2020 11:31 Print

Les compagnies chinoises visées par Washington

Washington a pris des mesures de rétorsion, Pékin n’ayant toujours pas autorisé les transporteurs américains à reprendre l’activité en Chine malgré le déconfinement.

storybild

Il n’est pas exclu que la mise en œuvre de la mesure par Washington intervienne avant la date prévue du 16 juin. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

L’administration de Donald Trump va interdire temporairement des vols de compagnies aériennes chinoises en provenance et à destination des États-Unis, car Pékin n’a toujours pas autorisé les transporteurs américains à reprendre l’activité en Chine malgré le déconfinement. Cette interdiction prendra effet le 16 juin mais il n’est pas exclu que la mise en œuvre de cette mesure intervienne avant cette date si le président Donald Trump le décidait, a annoncé mercredi le ministère des Transports (DoT).

«Les compagnies aériennes américaines ont demandé à reprendre le service (en Chine), à partir du 1er juin. La défaillance du gouvernement chinois à approuver leurs demandes est une violation de l’accord» sur le transport aérien, a fustigé le ministère. Delta Air Lines et United Airlines avaient suspendu en février et en mars leurs vols depuis et vers la Chine en raison de la pandémie de Covid-19, mais souhaitaient reprendre l’activité dans le pays ce mois-ci.

Un regain de tensions

Elles n’ont toujours pas reçu le feu vert des autorités de l’aviation civile chinoise, qui ont en revanche autorisé en mars les compagnies aériennes locales à opérer un vol par semaine depuis et vers un pays étranger. Cette limitation vise à contenir la propagation du virus.

Actuellement, quatre compagnies aériennes chinoises exploitent des vols entre les États-Unis et la Chine contre zéro pour les groupes américains, d’après le DoT. La décision américaine intervient en plein regain de tensions entre Pékin et Washington.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Retour de manivelle le 04.06.2020 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les chinois ont compris qu'ils pouvaient tiré partie de cette crise sur la suprématie américaine en chute libre à cause de différents facteurs. Le temps que les américains comprennent (surtout avec un président comme ils ont) il sera trop tard pour eux. En fait, il est déjà trop tard depuis des lustres, depuis que nous leur avons donnés tous nos secrets de fabrication au nom du sacro-saint prix de production dans la règle du "minimisation des coûts et maximisation des profits". Le "rêve américain" ne fait plus rêver que les américains eux-mêmes, les limites du capitalisme étant atteint.

Les derniers commentaires

  • Retour de manivelle le 04.06.2020 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les chinois ont compris qu'ils pouvaient tiré partie de cette crise sur la suprématie américaine en chute libre à cause de différents facteurs. Le temps que les américains comprennent (surtout avec un président comme ils ont) il sera trop tard pour eux. En fait, il est déjà trop tard depuis des lustres, depuis que nous leur avons donnés tous nos secrets de fabrication au nom du sacro-saint prix de production dans la règle du "minimisation des coûts et maximisation des profits". Le "rêve américain" ne fait plus rêver que les américains eux-mêmes, les limites du capitalisme étant atteint.