En Allemagne

22 août 2019 14:54; Act: 22.08.2019 15:37 Print

Les données de clients Mastercard piratées

Les données personnelles piratées d'environ 90 000 clients allemands de Mastercard, dont des numéros de cartes de crédit, ont été publiées cette semaine sur un forum en ligne.

storybild

Les données des clients ont été publiées sur un forum en ligne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Suite à la publication de données personnelles piratées de 90 000 de ses clients allemands, Mastercard a décidé de suspendre jeudi la plateforme partenaire incriminée, rapporte la presse allemande. «Entre autres choses, nous avons immédiatement suspendu la plateforme "Priceless Specials" après avoir pris connaissance de l'incident», a déclaré le fournisseur de services financiers dans un communiqué, précisant «mettre tout en œuvre pour rechercher et résoudre les problèmes liés» à son partenaire.

«Priceless Special» est un programme de fidélité, qui permet aux détenteurs de cartes Mastercard d'accéder à des bonus et réductions sur d'autres services (location de voiture, sorties, etc.). Le journal Manager Magazin avait signalé la fuite, alerté par un entrepreneur du web allemand au sujet de la publication sur un forum internet d'un fichier contenant des adresses, numéros de téléphone, noms et numéros de cartes bancaires d'environ 90 000 abonnés à ce service en Allemagne.

Ni la presse, ni Mastercard Allemagne n'a révélé l'identité ou le but recherché par ces pirates. Ce vol intervient un mois et demi après le piratage des données personnelles de 106 millions des clients américains et canadiens de la banque américaine Capital One Financial. La responsable de cette opération, une hackeuse américaine, avait été arrêtée moins de deux semaines après la découverte de la brèche.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • No U-turn le 22.08.2019 17:10 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais vous dire une chose, vous en ferez ce que vous voudrez. Ça fait 20 ans que je travaille dans l'informatique et ce n'est pas fiable, ce n'est pas sécurisé, il y des failles partout. C'est un peu comme la cuisine, vous ne savez pas ce que je mijote chez moi. Alors oui ! Basons toute notre société dessus, impôts, santé, éducation, sécurité, etc. Oui trois fois oui !

Les derniers commentaires

  • No U-turn le 22.08.2019 17:10 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais vous dire une chose, vous en ferez ce que vous voudrez. Ça fait 20 ans que je travaille dans l'informatique et ce n'est pas fiable, ce n'est pas sécurisé, il y des failles partout. C'est un peu comme la cuisine, vous ne savez pas ce que je mijote chez moi. Alors oui ! Basons toute notre société dessus, impôts, santé, éducation, sécurité, etc. Oui trois fois oui !

    • Ilfautunpermisweb le 22.08.2019 21:31 Report dénoncer ce commentaire

      C est clair, ce qu imagine les gens est en dessous de la réalité. La sécurité se complexifie mais les pirates s adaptent aussi vite. Mais n oublions pas que la plus grosse faille de l informatique c est l utilisateur au final. Comment obtenir le mot de passe de quelqu un, dans une majorité des cas il suffit de. Lui demander... Il y a clairement un manque d éducation sur le numérique, les nouvelles tech,.. . Cela a été beaucoup trop vite et l être humain n à pas suivi. Plus personne ne lis les avertissements de sécurité et répond oui sans savoir. Des proies facile en somme.