Déplacements urbains

18 octobre 2018 08:40; Act: 18.10.2018 10:24 Print

Trottinette, hoverboard... un marché qui explose

Le développement des nouveaux moyens de déplacement, comme les trottinettes et les gyropodes, constitue un vivier économique pour les acteurs du secteur.

storybild

De plus en plus de moyens de déplacement différents cohabitent dans les rues. (photo: AFP/Gabriel Bouys)

Sur ce sujet
Une faute?

Le marché des engins de déplacement personnel (EDP), trottinettes, gyropodes et autres hoverboards, a progressé de 57% en valeur en 2017 et devrait croître à nouveau de 32% cette année, tiré notamment par l'essor de la trottinette électrique, selon une étude publiée jeudi. Ce marché a bondi de 134 millions d'euros en 2016 à 210 millions en 2017 et devrait atteindre près de 277 millions en 2018, selon le baromètre de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité (FP2M) et de l'agence de prospective Smart Mobility Lab.

«Ce chiffre d'affaires est beaucoup tiré par l'électrique», a indiqué Jean Ambert, le directeur général de Smart Mobility Lab, qui prévoit une hausse des volumes globaux de 10% cette année. Les EDP électriques (aussi appelés «nouveaux véhicules électriques individuels», NVEI), qui représentaient 23% des volumes en 2017 (contre 9% un an plus tôt et sans doute plus de 30% cette année), représentaient alors 61% des parts de marché en valeur.

Les engins mécaniques, «de par leur historique et nombre d'unités vendues, restent le moyen le plus exploité (apprécié car très intermodal et très accessible en prix)», notent les auteurs de l'étude. Un EDP mécanique vaut 80 euros en moyenne, contre 676 euros pour un EDP électrique. Par segment, la profession distingue des usages de loisir, avec notamment l'hoverboard, et la «pure mobilité», qui intègre les trottinettes électriques. Si les ventes s'équilibrent (en termes de chiffre d'affaires), la progression de la seconde est deux fois plus rapide (+69% en 2017).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @wawa le 18.10.2018 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est fou!!! Les temps des pattins a roulettes, trottinette manuel, skateboard, personne n’en parlais. Mais aujourd’hui c’est quoi votre probleme avec ces engins electrique? Je pense qu’il a des problemes beaucoup plus important sur d’autre sujet au lieu de se manifesté pour une loie contre ces engins electrique. Serieux!

  • WhatTheHell le 18.10.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Super mais il faudrait mettre des regles, est-ce des pietons ou des véhicules ? Est-ce qu'ils doivent s’arrêter au feu rouge pieton ou au feu rouge voiture ?

  • LireleCode le 18.10.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ces engins sont pour l'instant pas réglementés du tout et ne devraient pas être utilisés sur la voie publique cependant un projet de loi est en cours pour les assimiler largement aux vélos. Cela veut dire qu'ils devront circuler sur les pistes cyclables, les voies de bus ou sur la route et plus de circulation sur le trottoir à moins que ce soit un trottoir partagé.

Les derniers commentaires

  • @wawa le 18.10.2018 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est fou!!! Les temps des pattins a roulettes, trottinette manuel, skateboard, personne n’en parlais. Mais aujourd’hui c’est quoi votre probleme avec ces engins electrique? Je pense qu’il a des problemes beaucoup plus important sur d’autre sujet au lieu de se manifesté pour une loie contre ces engins electrique. Serieux!

  • LireleCode le 18.10.2018 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ces engins sont pour l'instant pas réglementés du tout et ne devraient pas être utilisés sur la voie publique cependant un projet de loi est en cours pour les assimiler largement aux vélos. Cela veut dire qu'ils devront circuler sur les pistes cyclables, les voies de bus ou sur la route et plus de circulation sur le trottoir à moins que ce soit un trottoir partagé.

  • WhatTheHell le 18.10.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Super mais il faudrait mettre des regles, est-ce des pietons ou des véhicules ? Est-ce qu'ils doivent s’arrêter au feu rouge pieton ou au feu rouge voiture ?