En Chine

08 septembre 2019 16:42; Act: 08.09.2019 16:42 Print

Les exportations vers les États-​​Unis à la peine

Au moment où Pékin et Washington annoncent de nouvelles négociations commerciales, la Chine a dévoilé dimanche des chiffres moroses pour son commerce extérieur au mois d'août.

storybild

D'ici la fin de l'année, la totalité des importations américaines en provenance du géant asiatique sera surtaxée. (photo: AFP/Mark Ralston)

Sur ce sujet
Une faute?

Les exportations du géant asiatique, un des piliers de son économie, ont connu un repli sur un an le mois dernier (-1,0%). Elles avaient pourtant bien résisté en juillet (+3,3%) en dépit des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Quant aux importations de la Chine, elles ont poursuivi leur repli en août (-5,6% sur un an), à un rythme inchangé par rapport à juillet, dans un contexte de demande intérieure en berne. Sur fond de durcissement des tensions commerciales avec Pékin, des droits de douane supplémentaires frappant des milliards de dollars de biens importés de Chine sont entrés en vigueur le 1er septembre aux États-Unis.

Aucun accord

Et d'ici la fin de l'année, la totalité des importations américaines en provenance du géant asiatique (quelque 540 milliards sur la base de celles de 2018) sera surtaxée, avec une dernière salve de droits de douane punitifs prévue le 15 décembre. La Chine a répliqué en augmentant les droits de douane sur 75 milliards de dollars de biens américains.

En dépit de nouvelles surtaxes réciproques, Pékin et Washington assurent maintenir le dialogue. Des négociateurs des deux pays doivent se retrouver début octobre aux Etats-Unis. Lors des dernières négociations en face-à-face à Shanghai fin juillet, les deux pays étaient convenus de se revoir en septembre aux Etats-Unis, sans préciser de date, pour tenter de trouver une issue à leur guerre commerciale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Motmot le 08.09.2019 23:53 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que le seul impact sera comme d'habitude l'utilisateur final qui devrait encore se saigner plus pour l'achat d'un produit...

  • Les gars il faut parler ensemble !!! le 08.09.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne pourraient pas se mettre autour de la table une bonne fois pour toute, plutot que de secouer l'économie mondiale ainsi et au risque de faire naitre un tsunami économique bien pire que celui de 2008 ?

  • JDCJDR le 09.09.2019 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo. arrêtons d'acheter des produits de l'autre bout du monde. refabriquons près de chez nous et consommons moins, consommons local.

Les derniers commentaires

  • JDCJDR le 09.09.2019 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo. arrêtons d'acheter des produits de l'autre bout du monde. refabriquons près de chez nous et consommons moins, consommons local.

  • Stef le 09.09.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    La Chine n'a que faire des brevets, droit de propriété et autres. Trump a au moins le courage de s'opposer à cela, l'Europe, elle baisse les bras. On drevrait faire pareil.

  • Motmot le 08.09.2019 23:53 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que le seul impact sera comme d'habitude l'utilisateur final qui devrait encore se saigner plus pour l'achat d'un produit...

  • Les gars il faut parler ensemble !!! le 08.09.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne pourraient pas se mettre autour de la table une bonne fois pour toute, plutot que de secouer l'économie mondiale ainsi et au risque de faire naitre un tsunami économique bien pire que celui de 2008 ?

    • Henck le 09.09.2019 07:27 Report dénoncer ce commentaire

      Ah mais c est ce que cherche Trump, le chaos. A travers la Chine impacte aussi l Europe qui n'est pas son pire ennemi mais presque, imaginez la part du commerce mondial que nous représentons, s il pouvait se l accaparer cela ferait bien ses affaires.Voilà pourquoi il essaie de cultiver des relations de proximité apparente avec la russie pour eux deux, l UE est un ennemi commercial ou politique