États-Unis

22 novembre 2019 08:31; Act: 22.11.2019 09:48 Print

Les géants de la viande lorgnent le marché végane

Le succès des start-up offrant des alternatives végétariennes aux burgers suscite la convoitise des géants américains de l'agroalimentaire.

storybild

Des start-up comme Beyond Meat proposent des alternatives végétariennes aux burgers et aux saucisses.

Sur ce sujet
Une faute?

Les alternatives végétariennes aux burgers et saucisses, remises à la mode par des start-up comme Beyond Meat et Impossible Burger, jouissent d'un engouement certain dont les géants de la viande veulent aussi profiter. Le numéro un mondial du secteur JBS commercialise depuis cet été au Brésil un burger de soja comprenant betterave, ail et oignons, à l'apparence proche d'un steak haché saignant.

Aux États-Unis, le plus gros producteur de viande Tyson Foods a lancé en juin une nouvelle ligne de produits à base de plantes ou mélangeant viandes et légumes. Ses concurrents Hormel Foods, Perdue Farms ou Smithfield, ont pris des initiatives similaires. «Notre culture alimentaire évolue rapidement», constate auprès de l'AFP, Bryan Kreske, responsable des marques chez Hormel Foods. «Les gens manifestent de plus en plus de curiosité et de motivation pour essayer des sources de protéines alternatives appétissantes», explique-t-il.

«Envie de manger plus sainement»

Qu'il s'agisse d'une tendance de fond ou d'une mode éphémère, les géants de l'agroalimentaire ne voudraient pas passer à côté de cette opportunité. Ils ne visent pas les 5% de végétariens mais les 95% qui ne le sont pas. Il reste difficile pour eux de jouer la carte du respect de l'environnement ou de la protection des animaux pour promouvoir leurs nouveaux produits, comme le font souvent les défenseurs des alternatives à la viande, en pointant par exemple du doigt le bilan carbone de l'élevage bovin.

Alors l'argument de la santé est souvent brandi. Nos clients «ne souhaitent pas tant réduire leur consommation de viande qu'augmenter celle de légumes dans leur alimentation», assure ainsi Eric Christianson, responsable du marketing chez Perdue. Surtout connue pour son poulet, l'entreprise a lancé en septembre des nuggets mélangeant volaille, choux et pois. Parfait, argue Perdue, pour les parents souhaitant faire ingurgiter des légumes à leurs enfants. Le groupe mise gros sur ce nouveau produit puisqu'il compte y consacrer en 2020 la moitié de son budget marketing. Il mettra les bouchées doubles en janvier, «quand les consommateurs ont envie de manger plus sainement», souligne M. Christianson.

Hygiène de vie

Les burgers à base de soja existent déjà depuis plusieurs décennies. Mais Beyond Meat et Impossible Burger s'attellent depuis une dizaine d'années à créer des produits se rapprochant au plus près du goût, de la texture et de la saveur de la vraie viande, grâce à des ingrédients comme la betterave. Ces start-up ont soudainement gagné en notoriété cette année avec leur arrivée dans les fast-food, comme Impossible Burger chez Burger King, et avec l'entrée explosive de Beyond Meat, à Wall Street.

Les géants de la viande ont rapidement sauté sur la tendance. Chez Hormel, la marque Happy Little Plants «est passée en un peu moins de treize semaines d'une idée basée sur le concept d'un consommateur curieux de plantes à une gamme de produits commercialement viables», remarque Bryan Kreske.

Pas question pour autant d'abandonner leur activité principale, la viande. Le patron d'Impossible Burger clame régulièrement que son objectif est de remplacer entièrement la viande dans le système alimentaire d'ici 2035. Le défi est de taille. Au rayon lait par exemple, les boissons à base de plantes comme le soja ou l'amande représentent pour l'instant 13% des ventes, selon les estimations les plus optimistes.

Vraies problématiques de santé

«Pour les produits laitiers, il existe de vraies problématiques de santé avec les intolérances ou les allergies au lactose», remarque Eric Christianson de Perdue. Pour la viande, «les gens n'y sont pas allergiques, il s'agit plutôt d'un choix d'hygiène de vie». Si le segment des alternatives à la viande peut selon lui devenir «significatif», il ne pourra sans doute pas, à moyen terme, atteindre cette même proportion.

Reste que les géants de la viande «ne veulent pas perdre des parts de marché», avance Robert Martin, spécialisé dans les politiques alimentaires au Centre pour un avenir durable de l'université Johns Hopkins. Si le marché des protéines se retrouve concentré aux mains de quelques géants, «cela pourrait limiter l'innovation et la concurrence», remarque-t-il également.

Et, toute initiative promouvant les alternatives à base de plantes représente une «avancée positive», opine-t-il. D'autant que ces grosses entreprises ont les moyens financiers et l'expertise «pour atteindre des économies d'échelle qui pourraient permettre de faire sérieusement baisser les prix».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Goodfood le 22.11.2019 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Viande réelle ou pas je n'aime pas les burgers.. un bon rôti, ahh oui.. avec des pommes de terre fondantes et une bonne sauce, miam

  • Nico57 le 25.11.2019 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S’est steak végétarien sont mauvais pour la santé trop d’ajout de produits douteux pour se rapprocher de la viande niveau goût et texture à éviter alors manger moins mais manger mieux

Les derniers commentaires

  • Nico57 le 25.11.2019 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S’est steak végétarien sont mauvais pour la santé trop d’ajout de produits douteux pour se rapprocher de la viande niveau goût et texture à éviter alors manger moins mais manger mieux

  • Goodfood le 22.11.2019 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Viande réelle ou pas je n'aime pas les burgers.. un bon rôti, ahh oui.. avec des pommes de terre fondantes et une bonne sauce, miam

    • Max Thibaud le 22.11.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

      J'aime pas les légumes , vivement les poélées de légumes sans légumes.