Internet

25 juillet 2019 13:39; Act: 25.07.2019 14:32 Print

Les «influenceurs», une supercherie qui coûte cher

D'après une étude américaine, les marques auraient perdu 1,5 milliard d'euros en investissant sur des faux influenceurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Voyages tous frais payés, cadeaux à foison et accès aux événements les plus «hype» de la planète, les divers influenceurs sur les réseaux sociaux se sont imposés comme les nababs du marketing 2.0, avec le concours des marques qui n'hésitent plus à dépenser des fortunes pour s'assurer une visibilité indispensable sur le web.

Sauf que le système a ses limites, et sa réussite basée en grande partie sur de l'image et des chiffres pas toujours vérifiables, a déjà causé de sacrés pertes aux sociétés. D'après une étude réalisée par l’entreprise de cybersécurité Cheq et l’Université de Baltimore, les «faux influenceurs» auraient fait perdre 1,5 milliard d'euros aux marques l'année dernière.

Faux profils et faux «contenus sponsorisés»

Un chiffres colossal, fruit d'un engouement irresponsable pour des anonymes loin d'offrir toutes les garanties nécessaires en termes d'investissements publicitaires. Sur 10 000 profils étudiés, un quart des comptes des abonnés des influenceurs sont faux. Deux-tiers des marques ont eu affaire à des personnes qui achetaient des abonnés et des commentaires.

Les imposteurs vont encore plus loin en proposant régulièrement de faux «contenus sponsorisés», histoire de crédibiliser leur profil. Malheureusement, la supercherie n'est pas prête de s'arrêter. Toujours d'après l'étude, 8,5 milliards de dollars devraient être investis par les sociétés pour les «stars» des réseaux sociaux. Autant d'argent qui ne pourra bénéficier à des sociétés sérieuses et établies...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the Finn le 25.07.2019 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être influenceur et en faire une activité grassement rémunérée prouve à quel point la société est en pleine déchéance. Public de moutons qui clique ou qui "like" à tout va, faisant du ridicule une norme. Bon courage pour le futur avec les générations qui arrivent.

  • Influences le 25.07.2019 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Cette mode de vouloir être 'influenceur'... cela rend les gens débiles!

  • Garo gourou le 25.07.2019 18:41 Report dénoncer ce commentaire

    Un influenceur, ça sert à quoi? Mon avis, je me le forge, par moi-même en faisant mes propres recherches. Je n'ai pas besoin de gens pour me dire ce que je dois penser, ce que je dois acheter ou comment je dois vivre ma vie. Les moutons ont besoin de ça. La personnalité, ça ne s'achète pas.

Les derniers commentaires

  • bonsens le 09.08.2019 07:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les poufs

  • Patricia le 26.07.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    "Influenceur", "stylé" ... toute une brochette de mots deupoinzéro qui me révuslent ! La télé-réalité bas de plafond nous a envahie depuis vingt ans à tous les niveaux. Faut pas être très futé pour se méfier des ces rigolos quand même

  • chmoune le 25.07.2019 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Joliment dit ! Mon respect.

  • Nath le 25.07.2019 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hum les employés de ces grandes marques vous remercient de ce commentaire très éclairé et éclairant surtout..

  • Garo gourou le 25.07.2019 18:41 Report dénoncer ce commentaire

    Un influenceur, ça sert à quoi? Mon avis, je me le forge, par moi-même en faisant mes propres recherches. Je n'ai pas besoin de gens pour me dire ce que je dois penser, ce que je dois acheter ou comment je dois vivre ma vie. Les moutons ont besoin de ça. La personnalité, ça ne s'achète pas.

    • Pierre le 26.07.2019 00:02 Report dénoncer ce commentaire

      C'est ce que nous pensons tous, mais sans nous en rendre compte, nous nous faisons guider dans nos choix. Cet "art" est très subtile..

    • pragmato le 26.07.2019 08:47 Report dénoncer ce commentaire

      mais ça suffit de gagner une fortune sans aucun effort, C'est pourquoi les jeunes flippent tellement. Et si l'industrie est assez bête de payer des fortunes pour dalle, pourquoi ne pas ouvrir la main pour les soulager de leurs peines (euros)