Covid

10 février 2021 10:20; Act: 10.02.2021 14:01 Print

Les «nomades numériques» sont une aubaine

Les entreprises qui proposent aux indépendants ou salariés qui travaillent à distance, des espaces réunissant logements et bureaux partagés, voient leur activité augmenter.

storybild

Autour des «nomades numériques», ces télétravailleurs qui parcourent le monde en quête de soleil et d'Internet à haut débit, se construit tout un écosystème. (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Des espaces de télétravail, des villas à louer, des agences de voyages spécialisées... Autour des «nomades numériques», ces télétravailleurs qui parcourent le monde en quête de soleil et d'Internet à haut débit, se construit tout un écosystème. «Ce qui était une niche est devenu plus conventionnel», explique à l'AFP Emmanuel Guisset, nomade numérique belge et fondateur d'Outsite. Son site propose aux indépendants ou salariés qui travaillent à distance une vingtaine d'espaces réunissant logements et bureaux partagés. Les prix varient de 700 euros par mois au Portugal, à 2 500 euros pour Los Angeles.

Créé en 2015, Outsite a vu son activité ralentie par la fermeture de ses espaces pendant les premiers mois de la pandémie. Mais l'entreprise a reçu 30% de réservations de plus qu'en 2019, et le nombre d'inscriptions sur son site a triplé. «Quand tout sera rétabli, ça va exploser, et on a beaucoup d'espérance pour 2021», assure M. Guisset, qui voit la pandémie et le bond du télétravail comme «un tremplin». Les réservations pour ses espaces au Costa Rica et à Hawaï ont déjà augmenté de moitié.

«Paradoxes»

Jusque-là, la réticence des entreprises «bloquait le mouvement», dit-il. Mais depuis quelques mois, il a été contacté par une vingtaine de sociétés «qui veulent payer des séjours à leurs salariés, ça devient une façon de retenir les talents». Ambroise Debret, freelance en marketing web et «nomade numérique» depuis quatre ans, a vécu à l'automne dernier dans l'espace Outsite de Lisbonne. «Beaucoup de mes amis "digital nomads" y allaient, c'est un peu comme si on allait au bureau ensemble, en fait», sourit-il.

C'est, pense le chercheur français Clément Marinos, l'un des «paradoxes» des nomades numériques qui ont «à la fois un besoin de connexion avec le local, et un besoin d'appartenance à une communauté». Maurie Cohen, professeur à l'Institut technologique du New Jersey, parle d'un «écosystème» dans lequel «les nomades numériques se vendent entre eux des services ou différentes formations».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoSmarty le 11.02.2021 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    En tout cas, je plains ceux qui se mettent sur la plage avec un gadget électronique. Ces gens doivent vraiment mener une pauvre vie.

Les derniers commentaires

  • NoSmarty le 11.02.2021 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    En tout cas, je plains ceux qui se mettent sur la plage avec un gadget électronique. Ces gens doivent vraiment mener une pauvre vie.