Depuis 2005

06 mars 2012 17:08; Act: 06.03.2012 18:12 Print

Les prix ont augmenté de 15,2% en six ans

LUXEMBOURG - Le Luxembourg connaît un des plus forts taux d’inflation en Europe. Pourquoi? L’Observatoire sur la formation des prix mis en place par la tripartite a rendu son premier rapport ce mardi.

storybild

Les légumes frais font partie des biens qui ont vu leur prix baisser (-17%). (AFP)

Une faute?

Le système d’indexation des salaires est au cœur du débat au Luxembourg: faut-il le réformer, l’abroger? Depuis 2005, le niveau général des prix a augmenté de 15,2% au Luxembourg (comme au sein de l’Union européenne). Les partenaires sociaux et le gouvernement ont décidé, fin 2010, de mettre en place une structure qui cherche à comprendre la progression des prix. Pourquoi l’inflation culmine à 3,41% en 2011 quand elle n’est qu’à 3,1% au niveau européen, 2,48% en Allemagne, 2,29% en France? Seule la Belgique connaît les mêmes difficultés que le Grand-Duché avec une inflation à 3,47%.

Ce sont les prix des biens non durables qui nourrissent l’inflation: ils ont augmenté de 5,7% en une année à cause de l’explosion des prix énergétiques (+16,8% pour les produits pétroliers), l’alimentation en eau (+19,75%) et… le café (+12,91%). De leur côté, les prix des légumes frais et des pommes de terre ont nettement baissé, respectivement de 17,35% et 6,42%.

Explosion des prix des bijoux

Le prix des biens semi-durables a enregistré un léger repli (-0,22%) avec toutefois une forte augmentation des vêtements pour hommes et pour femmes (+11,35% et +9,37%) tandis que le prix des petits appareils ménagers a baissé de 4,74%, tout comme les pneus (-4,67%). Pour les biens dits durables, mieux valait éviter les bijouteries: les prix sur les étiquettes ont augmenté de 28,1%. C'est du côté des équipements photo et ciné que vient la bonne nouvelle (-6,14%). Et les services? Si vous payez un petit peu moins pour vos animaux de compagnie (-0,97%), soigner vos dents coûte beaucoup plus cher: les prix des services dentaires ont explosé de 156,37%!

Et l’État dans tout ça? À chaque publication de l’inflation, les prix dits administrés sont montrés du doigt. Mais la part de ces prix (par exemple, alimentation en eau, collecte des ordures ménagères, cantines publiques…) dans la hausse des prix à la consommation «reste faible!», indique le rapport. Selon ses simulations, même si ces prix administrés étaient restés stables, l’inflation aurait tout de même été de 2,6% en 2011 (au lieu de 3,41%).

(MC/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fair-play le 07.03.2012 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    ont fait exploser leurs prix sur un tas d'articles de consommation secondaires à partir du 1 janvier. Des articles passant de 10 à 15euro sans aucune raison valable. A y voir de plus près, on ne peut que suspecter une entente tacite sur les prix pour exploiter le consommateur. C'est tout simplement du vol à la cravatte.

  • pep le 06.03.2012 18:01 Report dénoncer ce commentaire

    6X2,5% =15% les prix n'ont pas augmentés en termes réels....l'index joue son rôle

  • ano le 07.03.2012 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    N'oublions pas qu'un euro en moins dans la rémunération d’un salarié privé, d’un fonctionnaire, d’un retraité ou d’un chômeur, c'est souvent un euro qui n'est pas dépensé dans l'économie.

Les derniers commentaires

  • Patrick le 13.03.2012 22:15 Report dénoncer ce commentaire

    FED(+BCE)= création monétaire sans limite=inflation= hausse des prix à la consommation donc perte de pouvoir d'achat= taxe invisible ou incompréhensible par la plupart des ignorants. N'oubliez jamais ce qu'il s"est passé en 1929... Regardez ce documentaire, il ne pourra que vous éclairer sur la réalité: les archives oubliées, le jeu de l'argent !

    • indigné le 16.07.2012 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      pas tout à fait d accord, l inflation sous 10% est plutôt bonne car les pauvres perdent peu et les riches qui ne paient pas bcp d impôt perdent bcp plus. ainsi la seule taxe juste est sans doute à trouver dans l inflation. et puis c est plus facilement supportable psychologiquement de perdre 5% de pouvoir d achat par l inflation que de devoir diminuer le salaire de 5%... Et puis celui qui sait compter achete les produits les moins chers... et participe le moins à cette flambée... d ou maintenir l index est le mieux pour les plus pauvres... on peut aussi considérer de devoir caper l indexation.

  • Ypsos le 09.03.2012 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'index joue un rôle. C^'est à cause de l'index que les prix augmentent. Pourquoi? En ce mois de mars nous aurions dû toucher une tranche et probablement en mai encore une, mais nous n'en aurons une qu'en octobre (peut-être!!). Donc augmentons les prix puisque l'index ne joue pas. Si l'index automatique était en vigeur nous n'augmenterions pas les prix en tout cas pas aussi vite. cqfd

  • ponderation le 07.03.2012 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    la donnée effective qu il manque est l augmentation des prix mais fois le Volume effectif de vente de cette denrée... mais bien entendu ca augmente la charge de travail effectif du statec... mais la vraie augmentation ne d effectue que lorsqu il y a un réel volume échangé. Sinon je peux afficher 350 EUR pour un produit A qui ne se vend quasi jamais et l inflation est crée artificiellement.

  • problem le 07.03.2012 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    le vrai probleme n est pas le salaire ou l index... le vrai probleme est le taux de taxes prélevés sur les prix de l'énergie: quand les produits énergétiques augmentent c'est deux fois plus de taxes

  • Fair-play le 07.03.2012 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    ont fait exploser leurs prix sur un tas d'articles de consommation secondaires à partir du 1 janvier. Des articles passant de 10 à 15euro sans aucune raison valable. A y voir de plus près, on ne peut que suspecter une entente tacite sur les prix pour exploiter le consommateur. C'est tout simplement du vol à la cravatte.

    • Le K. le 07.03.2012 11:39 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord avec toi, il suffit par exemple de comparer les prix de La Provençale et ceux du Cactus pour constater qui se fait du bon gras sur le dos du consommateur. Soyons certain que le nouveau Conseil de la Concurrence saura s'emparer du dossier. Quant à l'index il ne faut pas oublier qu''il faut y ajouter les charges sociales et que ça augmente de facto le coût du travail, donc des prix.