Transactions «offshore»

04 avril 2013 07:53; Act: 04.04.2013 17:24 Print

Les secrets des paradis fiscaux en partie levés

Des millions de transactions «offshore» et des dizaines de milliers de noms de société et de particuliers issus de 170 pays vont être dévoilés ce jeudi, suite à une enquête d'ampleur internationale.

storybild

Un séisme fiscal s'apprête à déferler sur la planète avec les révélations des noms de milliers de sociétés et de particuliers de 170 pays possédant des comptes dans des paradis fiscaux. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Il aura fallu le travail de 86 journalistes répartis sur la planète pendant quinze mois pour mettre à jour ce qui pourrait être le plus gros séisme fiscal jamais dévoilé. Des révélations rendues possibles grâce à des fuites informatiques originaires de milliers de sociétés offshore basées dans dix paradis fiscaux comme les îles vierges britanniques ou les îles Cook.

Révélées au fur et à mesure de la journée par les différents journaux européens ayant participé à ce projet, réalisé sous la direction de l'International Consortium of Investigate Journalists (ICIJ) à Washington. La BBC, le Washington Post ou bien encore Le Monde prévoient ainsi de publier les noms de milliers de sociétés et de particuliers originaires de 170 pays. Des noms de titulaires de comptes bancaires installés dans ces paradis fiscaux trouvés parmi 2,5 millions de fichiers. Selon Le Soir, cette masse de données représente 160 fois le volume des câbles diplomatiques révélés par WikiLeaks en décembre 2010.

Alors que certains journaux font monter la pression en annonçant la publication des noms les plus symboliques de leur pays pour le courant de la journée, The Guardian publie d'ores et déjà quelques informations. Parmi les personnalités politiques, le quotidien britannique évoque le mari d'une sénatrice canadienne qui possède 800 000 dollars sur un comte offshore, le président d'Azerbaïdjan et sa famille ou bien encore le cotrésorier de la campagne présidentielle de François Hollande, Jean-Jacques Augier.

(Jmh/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Piti le 04.04.2013 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    aucun mot sur le Luxemburg???

  • cassepasles le 04.04.2013 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    Encore le luxembourg ou sera t il épargné cette fois.... par des journalistes qui souvent ne cherche pas le pq ni si finalement légalement ça tient la route...

  • kevin le 04.04.2013 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    si la france ne voudrait pas autant ponctionner les français ceux-ci ne placeraient pas leur argent ailleurs....mais il faut bien payer le champagne/caviars etc de nos politiciens qui eux vivent et profitent du système sur le dos du français moyen qui lui dout faire des efforts car "c'est la crise"!

Les derniers commentaires

  • Offshoreleaks le 04.04.2013 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    D'après certaines sources, même le Grand-Duc aurait des comptes au Luxembourg.

    • Jean-pierre le 05.07.2014 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      C'est assez curieux, sa mère est française et ses impôts sont déclarés en France. Serait possible qu'il se prépare à un exil.

  • kevin le 04.04.2013 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    si la france ne voudrait pas autant ponctionner les français ceux-ci ne placeraient pas leur argent ailleurs....mais il faut bien payer le champagne/caviars etc de nos politiciens qui eux vivent et profitent du système sur le dos du français moyen qui lui dout faire des efforts car "c'est la crise"!

  • Marc Jeanlin le 04.04.2013 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ca va faire des remouds à la surface tout ça. C'est bon en temps de crise.

  • jean le 04.04.2013 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    bien encore le cotrésorier de la campagne présidentielle de François Hollande, Jean-Jacques Augier. Cheri ca va faire mal ....

  • Piti le 04.04.2013 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    aucun mot sur le Luxemburg???

    • ...socialiste le 04.04.2013 10:49 Report dénoncer ce commentaire

      Faudra me dire en quoi le Luxembourg est un paradis fiscal???? Quand je regarde ma fiche d'impôt, cela en est loin....

    • Laurent le 04.04.2013 11:19 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg n'est plus un paradis fiscal, il applique le secret bancaire et fait partie de l'OCDE!