Logement aux États-Unis

19 juin 2019 10:58; Act: 19.06.2019 12:03 Print

Les «Tiny Houses» séduisent de plus en plus

Pour des raisons économiques et écologiques, de nombreux Américains se tournent vers de toutes petites maisons, dont la superficie tourne parfois autour de 20 m².

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De plus en plus d'Américains choisissent les «Tiny Houses», des minimaisons de moins de 40 m². Le mouvement, qui inclut des maisons sur roues ou posées au sol, trouve ses origines il y a plusieurs décennies, mais la crise financière de 2008 a renforcé son attractivité. Premier point fort, le coût. Environ 50 000 dollars pour une maison neuve d'un peu moins de 20 m² avec intérieur personnalisé. «Nous faisons face à une crise du logement et à un parc immobilier vieillissant», observe Brandy Jones, qui a emménagé avec son mari et ses deux enfants dans une «Tiny House» il y a huit mois, à Reading, à une centaine de kilomètres de Philadelphie. Pour une maison neuve, dit-elle, il faut normalement compter au moins 300 000 dollars.

Le plus souvent, le seul facteur économique ne suffit pas à faire la décision, dans un pays où la superficie médiane des maisons neuves pour une famille est de 228 mètres carrés. Après une ère de gigantisme, aujourd'hui, «par endroits, des gens prennent conscience que vivre avec moins est très avantageux pour votre style de vie», explique Marcus Stoltzfus, directeur commercial et marketing de Liberation Tiny Homes. De superficie réduite, ces maisons sont plus fonctionnelles qu'un appartement traditionnel.

Difficile de trouver un financement

Roland Figueredo doit quitter cet été son appartement de New York pour emménager dans sa nouvelle «Tiny House», dans l'Oregon. «Nous essayons de simplifier notre vie et de nous débarrasser de tout notre bazar», dit-il. Même si les mentalités évoluent, il n'est pas toujours aisé d'aller contre les normes sociales et le matérialisme dominant. «C'est très hipster», reconnaît Marcus Stoltzfus. L'aspiration au minimalisme vaut aussi pour l'impact environnemental, explique Scott, un habitant. «Vous réduisez votre empreinte carbone. Vous n'utilisez pas autant d'électricité, autant d'eau» que dans un logement classique.

Malgré ces atouts, la vague tarde à devenir raz-de-marée. Il y aurait aujourd'hui un peu plus de 10 000 minimaisons aux États-Unis. Le premier frein majeur est le financement. Il est quasiment impossible de trouver un crédit immobilier classique, les banques considérant davantage ces constructions comme appartenant à la catégorie mobile-home ou camping-car. Mais le principal obstacle tient à la législation: la plupart des collectivités locales interdisent les logements sur roues et fixent un plancher pour la superficie d'une maison, souvent au-delà de 80 m².

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stch le 19.06.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut déjà trouver le terrain pour poser la tiny house au GDL...je crois que c'est impossible!?

  • saisissons l'opportunité le 20.06.2019 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    c'est une solution qui répond aux besoins de notre époque. En 2010 J'ai achété un appartement de 60 m2 au quartier de la gare pour même pas 200.000. J'en ai fait 3 mini appartements que j'ai tout vendu, 340.000 par appartement. C'est ça l'esprit de notre époque ; le plus vite que l'on s'adapte le mieux c'est.

  • Trabo le 20.06.2019 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra choisir entre vivre ou protéger l'environnement. Il semble de plus en plus que les 2 soient incompatibles.

Les derniers commentaires

  • Trabo le 20.06.2019 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra choisir entre vivre ou protéger l'environnement. Il semble de plus en plus que les 2 soient incompatibles.

  • saisissons l'opportunité le 20.06.2019 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    c'est une solution qui répond aux besoins de notre époque. En 2010 J'ai achété un appartement de 60 m2 au quartier de la gare pour même pas 200.000. J'en ai fait 3 mini appartements que j'ai tout vendu, 340.000 par appartement. C'est ça l'esprit de notre époque ; le plus vite que l'on s'adapte le mieux c'est.

  • Nat le 20.06.2019 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aux USA, il est courant de vivre en Mobil home, la crise du logement et financière l'a obligé .. Là, il s'agit de version luxueuse

  • Stch le 19.06.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut déjà trouver le terrain pour poser la tiny house au GDL...je crois que c'est impossible!?

    • John Doe le 19.06.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      et cela coutera plus cher que la maison en elle-meme.

    • Kafka le 19.06.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

      Comme ce n’est qu un mobile home amélioré, un agriculteur peut vous louer un petit bout de terrain..

    • La Mouche le 20.06.2019 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @kafka : oui, pour 1500euros par mois...