Révolution numérique

27 janvier 2017 12:16; Act: 27.01.2017 12:55 Print

Les «Uber» de la banque bousculent le secteur

Elles sont plus connectées, plus simples à utiliser et meilleur marché: les «néobanques» veulent bousculer les vieux mastodontes du secteur.

storybild

Un point de vente Compte Nickel dans un magasin à Nantes, en France. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Comme la néobanque allemande N26, nombreuses sont les sociétés qui tentent de bousculer une vieille industrie traditionnellement rentable. Le crédo de ces «Uber» de la banque: la simplicité d'utilisation et la possibilité de modifier de nombreux paramètres de son compte bancaire en quelques clics. Des éléments qui ont jusqu'ici essentiellement attiré des clients plutôt jeunes, généralement âgés de 18 à 35 ans.

Ainsi, N26, présent dans dix-sept pays actuellement, permet par exemple d'activer ou désactiver une carte de paiement, de changer et choisir son code à la demande, de fixer un plafond de retraits et de dépenses pour une durée souhaitée... Ces jeunes pousses se vantent également de proposer des tarifs plus lisibles et modérés, un élément rendu possible par leur structure même: sans réseau d'agences et avec un nombre de salariés qui se compte généralement en centaines, elles ont bien moins de frais fixes que les grands établissements qui ont pignon sur rue.

La menace Orange Bank à l'horizon

Piqués au vif, les banques historiques tentent de réagir face à ce défi. Certaines vont par exemple jusqu'à racheter l'un de ces nouveaux concurrents, à l'image de BPCE qui a acquis l'an dernier l'allemand Fidor afin d'accélérer sa stratégie numérique. D'autres regardent avec dédain ces rivaux aux allures de David contre Goliath, persuadés qu'ils ne constituent pas une menace pour leur modèle et que la clientèle susceptible de rejoindre l'une de ces néobanques finira par revenir dans leur giron au moment de contracter un prêt important, pour un achat immobilier par exemple.

Pourtant, l'expérience récente a prouvé qu'il existait une place pour des modèles différents, notamment en France où Compte Nickel (Financière des paiements électroniques, FPE) revendique plus de 485 000 clients en trois années d'existence. Cette offre, qui s'appuie sur le réseau des buralistes et 2 200 points de vente, coûte 20 euros par an pour la formule de base (carte prépayée sans dépôt minimum et sans conditions de revenus, ouverte aussi aux 12-18 ans). S'ajoutent des frais lors des retraits et dépôts d'argent, entre autres.

Mais la principale menace qui risque de bousculer le secteur en 2017 est le lancement de la banque de l'opérateur Orange, qui combine expertise technologique et vaste réseau de boutiques. S'y ajoute la promesse de tarifs attractifs, à l'instar de ce que Free avait réalisé dans la téléphonie mobile face aux opérateurs historiques.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michel. le 27.01.2017 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr, on a vu comme Orange a tout fait depuis 15 ans pour abaisser les tarifs de la téléphonie mobile. Ils vont certainement reproduire ces efforts pour la banque de détail.

  • Bird le 27.01.2017 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura tjrs une banque derrière une Fintech.

Les derniers commentaires

  • Bird le 27.01.2017 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura tjrs une banque derrière une Fintech.

    • Consulting le 28.01.2017 10:26 Report dénoncer ce commentaire

      pas toujours non, il peut aussi y avoir du Private Equity et autres Fonds d'Invest. !

  • Michel. le 27.01.2017 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr, on a vu comme Orange a tout fait depuis 15 ans pour abaisser les tarifs de la téléphonie mobile. Ils vont certainement reproduire ces efforts pour la banque de détail.

    • Consulting le 28.01.2017 10:27 Report dénoncer ce commentaire

      tu confonds Orange avec Free ! et les banques ne sont pas inquiètes... l'activité "retail" est la moins rentable !!!