Allemagne

04 juin 2018 14:14; Act: 04.06.2018 14:53 Print

Les ventes de véhicules diesel en chute libre

Le marché automobile allemand a enregistré une baisse de 5,8% en mai sur un an, après un rebond de 8,0% en avril, et a vu la part du diesel s'effondrer.

storybild

L'image du diesel souffre depuis 2015 du scandale des moteurs truqués, et Hambourg a mis en place la semaine dernière les premières interdictions de circulation des vieux diesel sur deux tronçons de la ville. (photo: AFP/Daniel Bockwoldt)

Sur ce sujet

Les immatriculations de voitures neuves en Allemagne, plus grand marché de l'Union européenne, se sont élevées à 305 057 unités en mai et représentent 1,5 million de véhicules sur les cinq premiers mois de l'année, une hausse de 2,6% par rapport à cette même période en 2017, a précisé l'agence fédérale de l'automobile KBA.

L'Organisation des constructeurs internationaux, VDIK, attribue la baisse à un recul du nombre de jours ouvrés en mai par rapport à l'année précédente. «Ajusté du facteur des jours ouvrés, le marché affiche une hausse de plus de 2% sur un an», affirme la VDIK.

Gaz naturel et électricité

Les ventes des voitures diesel, qui avaient vu leur déclin ralentir en avril (-12,5%), ont chuté de 27,2% par rapport à mai 2017. L'image du diesel souffre depuis 2015 du scandale des moteurs truqués, et Hambourg a mis en place la semaine dernière les premières interdictions de circulation des vieux diesel sur deux tronçons de la ville. Le diesel ne représentait en mai que 31,3% des ventes, contre encore 38,7% sur l'ensemble de l'année 2017 et 47,7% en 2015.

Les voitures à essence ont en revanche progressé de 6,0% pour représenter 64,0% des ventes, quand les modes de propulsion alternatifs ont bondi, mais pour des volumes encore limités. Ainsi, les ventes de véhicules au gaz naturel ont grimpé de 241,7%, à 1 958 unités, tandis que ceux de modèles purement électriques ont augmenté de 52,0% à 2 310, sur un an. Les hybrides ont, eux, progressé de 50,5%. Les ventes de voitures aux moteurs alternatifs ont cependant ralenti par rapport au mois précédent, où les électriques représentaient encore 3 171 unités, en progression de 124,4% par rapport à avril 2017.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • demich le 04.06.2018 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    copiez cette phrase dans votre navigateur et vous comprendrez que tout ceci n'est que de la politique visant à lancer l'electricité e ses futurs revenus . A propos à qui profite l'électricité ? copie " Un paquebot de croisière émet autant de particules fines qu'un million de voitures "

  • Le beurre et l'argent du beurre le 04.06.2018 19:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le monde à l'envers ; un véhicule diesel répondant à la norme Euro6 pollue moins que son équivalent essence. Les Nox sont éliminés via l'Adblue, le niveau de CO2 est inférieur à celui de l'essence, sa consommation est inférieure. Si l'on réfléchit un minimum, on se rend compte que le seul bénéficiaire de l'abandon du diesel au profit des moteurs essence (plus taxé et consommant plus) sont les caisses de l'état et non pas notre santé. Pour preuve : pour rendre l'essence plus attractif, ils auraient pu diminuer les accises sur l'essence plutôt que d'augmenter celles du diesel.

  • Terry le 04.06.2018 17:24 Report dénoncer ce commentaire

    Logique: qui va acheter un véhicule qui, dans bien des cas, ne sera pas autorisé à circuler? C'est déjà le cas dans beaucoup de villes allemandes.

Les derniers commentaires

  • Kyza le 05.06.2018 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui qui dit qur euro 6 pollue moins? Volkswagen ? looool

  • Début le 05.06.2018 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait aussi supprimer la F1, les Big Foot, le tractor pulling, les courses de côtes, les rallyes et surtout réduire la puissance des voitures au strict nécessaire.

  • steph4122 le 05.06.2018 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avez vous déjà pensez au recyclage des batterie de véhicule électrique pour 2 véhicule identique l un diesel et l autre électrique sur 10 ans le second pollue plus

    • Cancoillotte le 05.06.2018 09:36 Report dénoncer ce commentaire

      C'est faux, en 2018, la technologie électrique a fortement évoluée. D'après l'"Ademe" (qui concluait effectivement le contraire en 2016) sur l’entièreté du cycle et de la durée de vie, un véhicule électrique émet 45% moins de co2 qu'un diesel équivalente. L’électrique est une technologie jeune et ne va que s'améliorer.

    • jorge GDL le 05.06.2018 12:06 Report dénoncer ce commentaire

      a condition de faire entre 30-40 kilometre par jour et ce sur 365 jours par an ......

  • Complot mondial le 05.06.2018 07:12 Report dénoncer ce commentaire

    Tout cela est orchestré pour des raisons économiques, Il y a d'autres choses plus polluantes que ces moteurs.

    • le sage le 05.06.2018 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      Les théories du complot sont très à la mode aujourd'hui....

  • Angoiser le 05.06.2018 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est que pour faire de l’argent tout à l’essence ensuite dans 30ans tout au diesel et pour les voitures électriques ca va durer encore 50 ans et économiquement on va inventer autres choses pour nous faire acheter