Banque/Allemagne

10 janvier 2019 10:00; Act: 10.01.2019 10:20 Print

Levée de fonds record pour la jeune banque N26

La néobanque en ligne allemande N26 a levé 300 millions de dollars pour financer son entrée sur le marché américain, la valorisant à 2,7 milliards de dollars.

storybild

Le cofondateur de la banque en ligne N26, Valentin Stalf. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette levée de fonds, la plus conséquente pour une fintech allemande selon le quotidien Handelsblatt, fait de la jeune banque en ligne N26, première «licorne» , soit ces entreprises, pour la plupart technologiques, valorisées au-delà du milliard de dollars. L'argent provient notamment du fonds d'investissement américain Insight Venture Partners, a précisé N26 dans un communiqué.

«Le but de N26 est de devenir la première banque mobile mondiale», affirme l'entreprise, qui compte actuellement quelque 2,3 millions de clients dans 24 pays européens. «N26 utilise l'investissement pour son expansion mondiale, en commençant par l'introduction de l'application aux États-Unis au premier semestre 2019», indique la startup. À partir d'un smartphone ou d'un ordinateur, la banque en ligne N26 permet d'ouvrir un compte en quelques minutes et de disposer d'une carte bancaire gratuite.

Les néobanques (Hello Bank, C-Zam, Boursorama) renoncent à exploiter un réseau d'agences classiques et proposent des frais bancaires drastiquement réduits.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bopa le 10.01.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Une néo banque, c'est une entreprise qui fait le métier de la banque sans devoir respecter l'océan de réglementation imposé aux vraies banques. Jusque quand ? Une série de faillites avec pertes pour les clients ? Des poursuites en Justice ? Une inversion du lobbying anti banques ? Ces succès ne sont pas basés sur une "avance technologique" mais sur une distorsion de la concurrence.

  • BigBang le 10.01.2019 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super. Quand on voit les frais exorbitants des banques ! !

Les derniers commentaires

  • BigBang le 10.01.2019 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super. Quand on voit les frais exorbitants des banques ! !

    • Reflexion le 10.01.2019 13:47 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes-vous demandé pourquoi les méchants banquiers augmentent les frais bancaires ? Les employés de banque travaillent de moins en moins pour la banque et de plus en plus pour la CSSF, les réglementations européennes, ... Comme il s'agit de mise en conformité vis à vis des réglement, cela doit être fait et gratuitement : pas de répercussion directe sur les clients. Sachant cela, il est aisé de comprendre pourquoi les frais bancaires augmentent...

  • Bopa le 10.01.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Une néo banque, c'est une entreprise qui fait le métier de la banque sans devoir respecter l'océan de réglementation imposé aux vraies banques. Jusque quand ? Une série de faillites avec pertes pour les clients ? Des poursuites en Justice ? Une inversion du lobbying anti banques ? Ces succès ne sont pas basés sur une "avance technologique" mais sur une distorsion de la concurrence.