Dieselgate en Allemagne

12 juillet 2021 09:29; Act: 12.07.2021 10:14 Print

Mitsubishi Motors a payé une lourde amende

Le constructeur automobile japonais a confirmé avoir payé une amende de 25 millions d'euros ordonnée par la justice allemande dans l'affaire tentaculaire du «Dieselgate».

storybild

Mitsubishi Motors s'est acquitté de la somme «avant fin mars». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors a confirmé lundi avoir payé une amende de 25 millions d'euros ordonnée par la justice allemande dans l'affaire tentaculaire du «Dieselgate», pour laquelle plusieurs de ses sites en Allemagne avaient été perquisitionnés l'an dernier.

«Le parquet de Francfort a ordonné une amende» de 25 millions d'euros le 25 mars dont «nous n'avons pas fait appel», a déclaré un porte-parole du constructeur au Japon, précisant que Mitsubishi Motors s'était acquitté de la somme «avant fin mars». L'agence Bloomberg avait rapporté vendredi que le partenaire de Renault et Nissan avait ainsi mis fin à une enquête de la justice allemande selon laquelle des véhicules non conformes aux règles avaient été mis en vente par Mitsubishi à la suite d'un manque de «supervision» de cadres intermédiaires du groupe.

De nombreux groupes automobiles mis en cause

Le constructeur japonais avait affirmé n'avoir commis «aucune fraude» sur les niveaux de pollution de ses moteurs Diesel après ces perquisitions, concentrées notamment sur ses moteurs Diesel 1,6 et 2,2 litres certifiés selon les normes EURO 5b et 6b. Elles s'inscrivaient dans le vaste scandale des moteurs Diesel truqués qui a éclaté en 2015, quand le constructeur allemand Volkswagen a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de logiciels capables de fausser le niveau des émissions.

De nombreux autres groupes automobiles ont ensuite été mis en cause à leur tour dans cette affaire, de Daimler à Fiat Chrysler en passant par les français Renault et PSA (dont sa marque allemande Opel), ou encore l'équipementier allemand Bosch. L'avis d'amende reçu par Mitsubishi «stipule qu'il y a eu par le passé des violations relevant de la négligence des tâches de supervision liées aux procédures d'approbation», a déclaré le porte-parole.

«Il n'a pas été constaté que ces procédures avaient été enfreintes sciemment ou délibérément», et l'avis du parquet de Francfort «n'a pas identifié de comportement intentionnel ou frauduleux», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Motmot le 12.07.2021 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Qui peut me dire dans quelle poche tous ces millions tombent? Les acheteurs qui ont été trompés sur toute la ligne... sûrement pas, alors qui se fait encore des millions sur le dos des consommateurs? Comment sont redistribués ces millions (et s'ils le sont vraiment)?

  • @@@ le 13.07.2021 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde sait très bien qu'avec l'argent on peut soigner la planète,allez je vais regarder les bisounours et je vais me coucher, bonne nuit les petits.

Les derniers commentaires

  • @@@ le 13.07.2021 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde sait très bien qu'avec l'argent on peut soigner la planète,allez je vais regarder les bisounours et je vais me coucher, bonne nuit les petits.

  • Motmot le 12.07.2021 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Qui peut me dire dans quelle poche tous ces millions tombent? Les acheteurs qui ont été trompés sur toute la ligne... sûrement pas, alors qui se fait encore des millions sur le dos des consommateurs? Comment sont redistribués ces millions (et s'ils le sont vraiment)?