Asie

12 juin 2018 07:35; Act: 12.06.2018 10:30 Print

Mondial: Nike et Adidas essorent les ouvriers

Les équipementiers Nike et Adidas consacrent de plus en plus d'argent à parrainer des sportifs et rémunérer leurs actionnaires, mais toujours moins aux ouvriers.

storybild

Photo d'illustration lors d'une précédente manifestation contre les pratiques d'Adidas en Chine.

Sur ce sujet
Une faute?

Selon le rapport publié par le collectif «Éthique sur l'étiquette» ce lundi, la course au «sponsoring» entre les deux marques, qui équipent 22 des 32 équipes en lice pour la Coupe du monde de football qui commence jeudi en Russie, «n'a jamais été aussi vive». Il fait suite à un précédent rapport publié à l'occasion de l'Euro 2016.

Adidas a négocié avec l'équipe d'Allemagne un contrat à 65 millions d'euros, tandis que Nike a signé en 2016 le premier contrat de sponsoring à vie avec le footballeur Cristiano Ronaldo pour 25 millions de dollars par an, souligne le rapport. Il affirme que dans le même temps, les deux marques «continuent leur désengagement de la Chine, où les salaires tutoient des niveaux proches du salaire vital», au profit de pays comme l'Indonésie, le Cambodge ou le Vietnam, «où les salaires moyens sont inférieurs de 45% à 65% au salaire vital».

Sur le prix d'une paire de chaussures, la part revenant aux ouvriers a baissé de 30% entre 1995 et 2017, affirme «Éthique sur l'étiquette», membre de l'organisation «Clean Clothes Campaign». «Si les équipementiers sportifs avaient maintenu les mêmes montants de sponsoring des clubs de foot qu'en 2015, les 226 millions d'euros économisés auraient permis d'assurer un salaire décent à plus d'un million de travailleurs en Asie», fait remarquer le collectif.

Maximisation des bénéfices

Celui-ci dénonce un modèle économique dont l'objectif central est «la maximisation des bénéfices afin de rémunérer toujours plus les actionnaires». Le collectif exige des équipementiers «des pratiques garantissant un salaire vital aux ouvriers qui contribuent au premier plan à leur croissance économique sans égale dans le secteur».

«Le respect de conditions de travail justes et sûres et de salaires équitables dans les usines fait partie intégrante de la politique commerciale d'Adidas et fait partie des arrangements contractuels avec nos fournisseurs», a assuré Adidas, joint par l'AFP. «Adidas exige que les employeurs paient au moins la rémunération prescrite par la loi ou négociée dans le cadre d'un processus de négociation collective. Cependant, les salaires sont déterminés, outre les conditions économiques et le coût de la vie d'un pays, par les lois nationales, le nombre et la disponibilité des travailleurs dans le pays, les qualifications et les compétences du travailleur, la nature du secteur et la compétitivité de l'employeur», a ajouté la marque allemande, assurant que «le salaire net mensuel moyen des salariés dans les usines avec lesquelles Adidas travaille en Indonésie se situe bien au-dessus du salaire minimum actuel». Également sollicité par l'AFP, Nike n'a pas donné suite dans l'immédiat.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Mimile le 12.06.2018 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Une raison de plus pour ne pas regarder ce cirque de la coupe du monde. Ce n'est plus du sport, c'est du show business, pire que la téléréalité.

  • torolkozo le 12.06.2018 09:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Difficile d'imaginer combien d'exploitation et aussi de corruption se cache derrière ces événements sportifs que tout le monde trouve merveilleux !!!

  • fric fric le 12.06.2018 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ceci n'est pas nouveau , énormément d'entreprises payent les actionnaires et liquides les ouvriers ou employés .

Les derniers commentaires

  • Bruno le 15.06.2018 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, mais pour Show Bises, le foot est un sport magnifique!

  • Grand Maître le 12.06.2018 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lecerbere, vous au moins vous avez compris.

  • Le Cerbère. le 12.06.2018 19:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ah parce-que il y a des gens qui ne le savaient pas encore?

  • Matscain le 12.06.2018 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on le sait tout ça.

  • fric fric le 12.06.2018 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ceci n'est pas nouveau , énormément d'entreprises payent les actionnaires et liquides les ouvriers ou employés .