Restauration

07 mai 2018 08:01; Act: 07.05.2018 09:46 Print

Nestlé conclut une alliance avec Starbucks

Le groupe suisse d'alimentation va débourser près de 6 milliards d'euros pour obtenir une licence sur des produits de la chaîne de cafés américaine.

storybild

L'accord va notamment permettre à Nestlé, propriétaire des marques Nescafé et Nespresso, de se renforcer en Amérique du Nord.

Sur ce sujet

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a annoncé lundi qu'il avait signé un accord pour obtenir une licence sur des produits du groupe américain Starbucks, pour 7,15 milliards de dollars (5,97 milliards d'euros). Cet accord va notamment permettre au groupe suisse, propriétaire des marques Nescafé et Nespresso, de se renforcer en Amérique du Nord, a-t-il indiqué dans un communiqué, précisant que le pan d'activité sur lequel il va obtenir les droits génère actuellement un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars par an.

La transaction, qui devra au préalable être approuvée par les autorités réglementaires, devrait être finalisée fin 2018. Elle englobe des produits commercialisés au niveau mondial en dehors du réseau de salons de cafés du géant américain de Seattle. En sont toutefois exclus les produits prêts à boire. Les deux entreprises entendent travailler ensemble sur l'innovation et sur les stratégies de commercialisation. Quelque 500 employés de Starbucks rejoindront le groupe suisse. «Cette transaction marque une étape importante pour nos activités de café, la plus grande des catégories à forte croissance de Nestlé», a déclaré Mark Schneider, le directeur général du groupe suisse, cité dans le communiqué.

Le café est une des quatre grandes catégories de produits que M. Schneider a mis en avant pour raviver la croissance de Nestlé. Depuis qu'il a repris la direction de l'entreprise, en janvier 2017, Nestlé a déjà procédé à plusieurs acquisitions ou prises de participation dans les cafés haut de gamme en Amérique du Nord, notamment en entrant dans le capital de la marque californienne Blue Bottle Coffee, en septembre dernier.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patience le 07.05.2018 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces industriels qui sont des chimistes qui nous tuent a petit feux....

  • julie le 07.05.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien vous n n’allez tout simplement pas dans notes à poison il existe des endroits où l on sert de très bons cafés

  • Kimi le 08.05.2018 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage plus de cafe starbucks pour moi alors

Les derniers commentaires

  • Kimi le 08.05.2018 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage plus de cafe starbucks pour moi alors

  • mimi le 07.05.2018 19:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @julie C est nestle que je vise de manière générale

  • elena le 07.05.2018 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Starbucks meilleure Café au monde tout les matin je fait 8km pour un cafe starbucks j’espère que sa resteras comme sa

  • julie le 07.05.2018 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien vous n n’allez tout simplement pas dans notes à poison il existe des endroits où l on sert de très bons cafés

  • patience le 07.05.2018 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces industriels qui sont des chimistes qui nous tuent a petit feux....