Alimentation

28 août 2018 08:23; Act: 28.08.2018 12:19 Print

Nestlé et Starbucks finalisent leur accord

Le géant helvétique, qui possède les marques Nescafé et Nespresso, va se renforcer dans le secteur du café, grâce à un accord de coopération avec le groupe américain.

storybild

Environ 500 employés de Starbucks rejoindront Nestlé aux États-Unis et en Europe.

Sur ce sujet

Nestlé et Starbucks ont annoncé mardi, la finalisation de leur accord de coopération dévoilé début mai. Ce rapprochement permet au géant de l'alimentaire de se renforcer dans le secteur du café où il est déjà fortement présent grâce à ses marques Nescafé et Nespresso. L'accord entre les deux multinationales leur permettra de collaborer sur la gamme existante de cafés proposés par le groupe de Seattle.

«Avec Starbucks, Nescafé et Nespresso, nous réunissons les marques de café les plus emblématiques au monde», a affirmé le directeur général de Nestlé, Mark Schneider, cité dans un communiqué. Ce dernier s'attend à pouvoir «saisir d'autres opportunités de croissance». Selon le patron de Starbucks, Kevin Johnson, l'accord «représente une étape majeure dans la croissance» du groupe.

Présence renforcée

Pour le géant veveysan, la coopération avec Starbucks renforce sa présence en Amérique du Nord dans les domaines du café torréfié et moulu, ainsi que portionné. Il donne aussi un plus grand accès à Starbucks aux supermarchés et autres enseignes. Environ 500 employés de Starbucks rejoindront Nestlé aux États-Unis et en Europe, principalement à Seattle et à Londres. Cette nouvelle activité sera pilotée depuis le siège vaudois de Nestlé.

Dans le détail, l'accord englobe les marques de café et de thé Starbucks, Seattle's Best Coffee, TeavanaTM/MC, Starbucks VIA Instant, Torrefazione Italia coffee et K-Cup. Il exclut cependant les boissons prêtes à la consommation et les ventes de produits à l'intérieur des cafés Starbucks.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • minoque le 28.08.2018 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    en voilà encore un pas de plus vers le monopole alimentaire...

  • Nono le 28.08.2018 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment des tueurs Nestlé...d'accord avec deprime et minoque..un jour tout ce qu'on mange viendra d'une World companie si on laisse faire...ca craint.

  • deprime le 28.08.2018 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore des multinationales et montages financiers !!! Je boycotte !

Les derniers commentaires

  • Sagga le 29.08.2018 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus... plus...plus.. ils peuvent les garder leurs cafés..

  • Marginal le 29.08.2018 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai regardé hier soir sur Arte, le reportage sur StarBucks, je vous conseille de le visionner, incroyable......

  • mimi le 29.08.2018 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour tous vos commentaires ! Je croyait que seul moi détestait ces grands groupe !!! Il y avait reportage sur la marque hier oulala .... et certains sont contents parce qu ils lisent leur nom sur un gobelet de café degueulasse

  • NDYE le 28.08.2018 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    Chocolat ou café ?

  • Dave le 28.08.2018 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Raison de plus de boycotter ces marques.