Automobile

24 juillet 2019 10:21; Act: 24.07.2019 11:03 Print

Nissan s'apprêterait à supprimer 10 000 emplois

Le constructeur japonais devrait annoncer jeudi, une vague de suppressions d'emplois dans le monde, pour tenter de redresser ses comptes.

storybild

L'entreprise pâtit notamment des tensions avec Renault, qui détient 43% de son capital. Ces frictions découlent de l'arrestation de l'ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous ne commentons pas les spéculations», a réagi auprès de l'AFP une porte-parole de Nissan, Momose Asuza, à la veille de la publication des résultats trimestriels du groupe qui devraient être très médiocres. À la Bourse de Tokyo, l'action réagissait peu (+1,29% à 784,2 yens dans les premiers échanges), les investisseurs ayant visiblement déjà intégré la perspective de lourdes restructurations, après les annonces au printemps du patron de Nissan.

En mai, lors de la présentation de résultats annuels catastrophiques, le patron du groupe, Hiroto Saikawa, avait déjà promis des «réformes drastiques» susceptibles d'affecter 4 800 postes. Au total, plus de 7% des effectifs seraient in fine concernés, le groupe employant 139 000 collaborateurs dans le monde. Nissan, qui forme avec Renault la première alliance automobile mondiale, devrait annoncer les suppressions d'emplois jeudi, à l'occasion de ses résultats.

Baisse prononcée en Europe et aux États-Unis

Les coupes pourraient concerner des usines en Amérique du Sud et dans d'autres régions où la rentabilité de Nissan est faible, affirme l'agence Kyodo News. Lors de son exercice 2018/2019 clos fin mars, le partenaire de Renault et de Mitsubishi Motors avait accusé une chute de 57% de son bénéfice net, à 319 milliards de yens (2,5 milliards d'euros), au plus bas en près d'une décennie. Et il prévoit un nouveau plongeon de moitié cette année, à 170 milliards.

L'entreprise a subi une chute de ses ventes aux États-Unis et en Europe et pâtit des tensions avec Renault, qui détient 43% de son capital. Ces frictions découlent de l'arrestation de l'ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn, qui avait sauvé l'entreprise de la faillite en 1999 avant de la diriger pendant quasiment 20 ans. Au cours de l'exercice passé, les ventes mondiales de Nissan ont chuté de 4,4% à 5,52 millions de véhicules. La baisse a été particulièrement prononcée en Europe et aux États-Unis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • no vote le 24.07.2019 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    bah , que carlos ghosn commence à redonner une partie de ces revenus , les salariés de nissan pourrait se payer une bonne semaine de vacances

  • Harald le 24.07.2019 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile de mettre cela sur le dos du Brexit cette fois....

  • la deux le 24.07.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut bien payer le train de vie de madame Gausne

Les derniers commentaires

  • Harald le 24.07.2019 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Difficile de mettre cela sur le dos du Brexit cette fois....

  • no vote le 24.07.2019 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    bah , que carlos ghosn commence à redonner une partie de ces revenus , les salariés de nissan pourrait se payer une bonne semaine de vacances

  • la deux le 24.07.2019 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut bien payer le train de vie de madame Gausne