Automobile

09 août 2019 12:42; Act: 12.08.2019 11:07 Print

Nissan va supprimer 12 500 emplois

C'était attendu: le constructeur japonais voit son bénéfice net fondre de 95%. Il réduit sa production de 10% et biffe des milliers de postes.

storybild

Le groupe Nissan traverse une mauvaise période.

Sur ce sujet
Une faute?

Le constructeur automobile japonais Nissan, confronté à une dégringolade de ses profits, a annoncé jeudi la suppression de 12 500 emplois parallèlement à la réduction de sa production de 10% d'ici à 2022/23. Le groupe a déjà commencé à mettre en œuvre ses douloureuses mesures de restructuration dans huit différents sites et projette de les poursuivre en six autres endroits, mais son patron Hiroto Saikawa n'a pas souhaité préciser où, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo.

Au premier trimestre de l'exercice 2019/20 (avril-juin), le partenaire du français Renault a vu son bénéfice net fondre de près de 95% à 6,4 milliards de yens (54 millions d'euros), tandis que son chiffre d'affaires reculait de 12,7% à 2372,4 milliards de yens sur la période, dans un contexte de ralentissement aux États-Unis et en Europe.

Profit au plus bas

Le profit d'exploitation est lui proche de zéro, chutant de 98,5% à 1,6 milliard de yens. «Le volume total de l'industrie a été faible pendant le trimestre et les ventes unitaires de Nissan ont diminué alors que la compagnie poursuit ses efforts pour les normaliser», explique le groupe dans un communiqué, à rebours de la stratégie de course aux volumes menée par son patron déchu Carlos Ghosn.

Sur la période passée en revue, le pionnier de la technologie électrique avec sa citadine Leaf et le fabricant des crossovers Rogue, Qashqai et X-Trail a écoulé 1,23 million de véhicules (-6%), avec un recul aux États-Unis (-3,7%), en Europe (-16,3%) ainsi qu'au Japon (-2,6%).

Les profits ont aussi été affectés par «des facteurs extérieurs tels que les coûts des matières premières, les fluctuations de taux de change» et de lourds investissements dans le domaine technologique et pour répondre au durcissement des règlementations environnementales, souligne Nissan. Le constructeur a pour l'heure maintenu ses prévisions annuelles, visant un bénéfice net de 170 milliards de yens (-46,7%) et un chiffre d'affaires de 11 300 milliards de yens (-2,4%).

(L'essentiel/afp)