Acier

01 mai 2018 13:20; Act: 01.05.2018 13:42 Print

Nouveau sursis pour l'acier et l'aluminum de l'UE

L'Union européenne n'apprécie pas l'attitude de Donald Trump sur les droits de douane sur l'acier et l'aluminium, dont l'exemption continue d'être provisoire.

storybild

Les Allemands ne se satisfont pas d'une extension. Ils souhaitent que Donald Trump les exempte de taxes douanières sur l'acier et l'aluminium de manière permanente. (lundi 30 avril)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Européens ont fraîchement accueilli mardi la nouvelle exemption provisoire des droits de douanes sur l'acier et d'aluminium tout juste accordée par Washington à l'Union européenne (UE), au Mexique et au Canada, déplorant «une décision qui prolonge l'incertitude» sans mettre fin à la confrontation commerciale.

La Maison Blanche a annoncé lundi soir, dans un communiqué de dernière minute, qu'elle consentait à prolonger jusqu'au 1er juin un sursis censé s'achever le 1er mai, tout en soulignant qu'elle resterait «focalisée» sur la préservation de la sécurité nationale des États-Unis lors des négociations qui vont continuer. En échange d'exemptions de ces taxes, les Américains réclament des concessions commerciales.

Mais l'UE ne s'est pas satisfaite de la concession du président américain Donald Trump. «La décision américaine prolonge l'incertitude, qui affecte déjà les décisions commerciales», a réagi l'exécutif européen dans un communiqué mardi. L'UE «devrait être totalement et définitivement exemptée de ces mesures, car elles ne peuvent être justifiées par des raisons de sécurité nationale», a ajouté la Commission. Le dialogue avec les États-Unis va se poursuivre, mais «nous ne négocierons pas sous la menace», a-t-elle insisté.

Plainte à l'OMC?

Le président américain Donald Trump avait promulgué le 8 mars des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium tout en exemptant immédiatement le Canada et le Mexique. Fin mars, il avait également exempté provisoirement l'UE. Un bref répit alors que les Européens ont multiplié les demandes d'exemption définitive ces dernières semaines et fait largement savoir qu'ils étaient «prêts» à riposter en cas de mise en œuvre de ces taxes.

«Nous sommes patients mais nous sommes aussi prêts» à agir, avait ainsi averti lundi le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas. La mesure la plus immédiate viserait à taxer de manière «ciblée et proportionnée» des dizaines de produits emblématiques fabriqués aux États-Unis, parfois dans des États ayant voté pour Donald Trump, dont le tabac, le bourbon, les jeans ou les motos pour compenser en valeur les pertes potentielles pour l'industrie européenne.

Une liste de produits a déjà été approuvée mi-avril par les États membres mais, selon une source européenne, il faudrait encore quelques semaines avant que l'UE puisse en toute légalité frapper les Etats-Unis de premières mesures de rétorsion. En échange d'exemptions de ces taxes, les Américains réclament des concessions commerciales.

Si Washington venait à imposer le 1er juin ses nouvelles taxes, Bruxelles pourrait également déposer une plainte devant l'OMC, estimant que, sous couvert de préserver la sécurité nationale, elles ne servent qu'à avantager les entreprises américaines. Cette action prendrait alors des années avant d'aboutir. L'Europe a exporté 5,3 milliards d'euros d'acier et 1,1 milliard d'euros d'aluminium en 2017 vers les États-Unis.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Juste ou pas le 01.05.2018 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    MAIS l'Europe a cas faire pareil sur tout les produits américain et basta .

  • georgette le 01.05.2018 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump j’adore

  • torolkozo le 01.05.2018 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'Union européenne n'apprécie pas l'attitude de Donald Trump sur les droits de douane sur l'acier et l'aluminium mais il y a des choses de l'Union européenne que lui n'apprécie pas non plus mais alors que faire ??? Faire du commerce avec des dictatures ??? Rien n'est moins sûr ...

Les derniers commentaires

  • georgette le 01.05.2018 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump j’adore

  • Angelo51 le 01.05.2018 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait les États-Unis réfléchissent à exempter totalement les importations britanniques d’aluminium car il ne s’agit pas d’aluminium courant mais d’une qualité usinée hors norme indispensable car entrant dans de nombreux composants spatiaux ou militaires. Seul l’aluminium à usage industriel générique de provenance EU sera frappé. Source BBC.

  • torolkozo le 01.05.2018 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'Union européenne n'apprécie pas l'attitude de Donald Trump sur les droits de douane sur l'acier et l'aluminium mais il y a des choses de l'Union européenne que lui n'apprécie pas non plus mais alors que faire ??? Faire du commerce avec des dictatures ??? Rien n'est moins sûr ...

  • Juste ou pas le 01.05.2018 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    MAIS l'Europe a cas faire pareil sur tout les produits américain et basta .

  • ladeux le 01.05.2018 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut cesser d'être le laveur de boules d'un pays qui en a rien à faire des autres. On sait parfaitement vivre économiquement sans les USA. mais l'Europe s'enrhume des que les us toussent

    • @ladeux: et bien.. ce n'est pas le 01.05.2018 16:58 Report dénoncer ce commentaire

      parce que vous n'êtes pas au courant des dépendances qu'elles n'existent pas. Exemple concret: le smartphone que vous venez d'utiliser pour écrire ce message, qu'il soit d'Apple (n'en parlons alors même pas) ou Android, utilise plus que probablement, un processeur de Qualcomm. Cette société est .. américaine :-)