Télécommunications

13 février 2020 20:52; Act: 14.02.2020 13:14 Print

Nouvelle inculpation de Huawei à New York

L'équipementier chinois a été réinculpé jeudi, à New York, pour vol de secrets industriels. Il était déjà accusé d'avoir violé les sanctions américaines contre l'Iran.

storybild

Huawei aurait mis en place, en 2013, une politique interne encourageant ses employés à «voler des informations confidentielles provenant de concurrents». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'équipementier chinois Huawei a été réinculpé jeudi, à New York, de vol de secrets industriels et de contournement des sanctions contre la Corée du Nord, accusations qui s'ajoutent aux premières poursuites pour violation des sanctions américaines contre l'Iran. Inculpée dans le premier acte d'accusation en janvier 2019, la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, actuellement en résidence surveillée au Canada, reste citée dans le nouvel acte, sans être accusée de malversations supplémentaires.

La justice canadienne n'a toujours pas statué sur son extradition vers les États-Unis. Premier équipementier télécom du monde, Huawei a été mis en cause, sur fond de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, par le gouvernement Trump qui met en avant un risque d'espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Les États-Unis ont ainsi appelé de nombreux pays à ne pas utiliser les infrastructures Huawei pour le déploiement du nouveau réseau téléphonique 5G. Selon les services du procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue, Huawei et plusieurs de ses filiales se sont livrés au vol de secrets industriels entre 2000 et 2020.

Photos en pleine nuit

L'équipementier est notamment accusé d'avoir tenté de recruter des salariés d'entreprises américaines de télécommunications, obtenant d'eux, au passage, des informations technologiques. Ces données lui ont permis de mettre au point des produits similaires à ceux de ses concurrents, à des prix de vente moindre, selon le nouvel acte d'accusation. Parmi les exemples cités dans le nouvel acte d'accusation: lors d'un salon professionnel à Chicago, en 2004, un employé de Huawei a ainsi été découvert, en pleine nuit, en train de prendre des photos du serveur informatique d'un concurrent, qu'il avait démonté.

L'équipementier chinois a alors soutenu que l'individu, qui portait un badge sur lequel était inscrit «Weihua», était un employé subalterne qui s'était rendu au salon de sa propre initiative, bien que son CV mentionne qu'il était ingénieur senior en recherche et développement. En 2013, Huawei a même lancé, selon l'accusation, un programme interne offrant des primes aux employés qui obtiendraient des secrets industriels de concurrents. Dans le document d'inculpation versé jeudi au dossier, le procureur affirme également que Huawei a pris part à «de nombreux projets de télécommunication» en Corée du Nord.

Un dirigeant avait pourtant affirmé en 2012, sous serment, devant une commission parlementaire américaine, que Huawei n'avait pas d'activités en Corée du Nord. Au total, le nouvel acte d'accusation comprend 16 chefs d'inculpation. Cinq sociétés au total sont inculpées, toutes filiales de Huawei, de même que Meng Wanzhou et d'autres dirigeants du groupe, «qui n'ont pas encore été interpellés» et dont les noms ont été caviardés de l'acte d'accusation.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • inconnu le 13.02.2020 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand les états-unis s attaquent à ce qui peut leur faire le l ombre.. espérons qu un jour ils n iront pas interdire les Airbus d atterir dans leur pays...

  • ITA le 14.02.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la vérité ? huawei est meilleur que iphone et ça énèrve les amerlocs car ça leur fait de l’ombre ! depuis des années je n’achète que iphone (4, 6, 8, XR) , mais mon prochain smartphone sera huawei !

  • faut parer contre les USA le 14.02.2020 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et on nomme la Russie une dictature! S'il vous plaît messieurs les politiciens, arrêtez le lavage des cerveaux des américains et commencez déjà à taxer tout ce qu'ils font ici.

Les derniers commentaires

  • Micro Soft le 15.02.2020 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    à tous ceux qui veulent avoir la 5G sans Huawei: allez-y mais bonne chance pour capter la météo. Sans Huawei ce n'est pas de la 5g, c'est juste un abo plus cher et les gros de chez nokia et ericksson qui se font des salles de bain en or

  • ITA le 14.02.2020 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la vérité ? huawei est meilleur que iphone et ça énèrve les amerlocs car ça leur fait de l’ombre ! depuis des années je n’achète que iphone (4, 6, 8, XR) , mais mon prochain smartphone sera huawei !

  • Phi le 14.02.2020 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes dépendente des USA car on a que des incompétents qui nous dirige National et Européens. Cest un très Long Merci. Seulement les UK ont tout compris et on quitter la merde.

  • rené sance le 14.02.2020 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ont déjà tout fait a l’époque pour que le concorde n’atterrisse pas à News York, on a compris

  • faut parer contre les USA le 14.02.2020 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et on nomme la Russie une dictature! S'il vous plaît messieurs les politiciens, arrêtez le lavage des cerveaux des américains et commencez déjà à taxer tout ce qu'ils font ici.

    • Le Belge, une fois le 14.02.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

      Faut pas tout mélanger...