Accord États-Unis/Chine

09 août 2020 08:55; Act: 10.08.2020 11:49 Print

Pékin reste loin de ses engagements commerciaux

Les achats de produits agricoles sont pour le moment loin d'atteindre les niveaux prévus dans l'accord commercial entre la Chine et les États-Unis.

storybild

Les États-Unis comptent écouler une partie de leur production agricole vers la Chine. (photo: AFP/Andrew Caballero-Reynolds)

Sur ce sujet
Une faute?

Près de sept mois après la signature d'un accord commercial préliminaire entre Washington et Pékin, les achats chinois de produits agricoles américains restent très en retard par rapport aux objectifs fixés en janvier. Des hauts responsables des deux pays doivent s'entretenir par vidéo-conférence le 15 août pour faire le point sur ce texte. Au chapitre des produits agricoles, Pékin s'était engagé à augmenter ses importations de 32 milliards de dollars par rapport au niveau de 2017. Mais selon des données compilées par le Peterson Institute for International Economics (PIIE), les achats agricoles chinois étaient, fin juin, loin du niveau où ils devraient être.

Ils avaient atteint seulement 39% de leur cible semi-annuelle, en se basant sur les chiffres américains, et 48%, en se référant aux chiffres des douanes chinoises. «On aura de la chance si on revient aux niveaux de 2017», avant le début de la guerre commerciale sino-américaine, souligne Chad Bown, auteur de l'étude et chercheur pour le PIIE. Depuis la mi-juillet, les commandes chinoises de maïs et surtout de soja se sont toutefois multipliées, ce qui a offert un peu de répit aux agriculteurs américains.

Objectifs «inatteignables»

Les commandes ont par ailleurs été passées alors même que les tensions politiques et diplomatiques entre les deux pays sont vives. Selon Jack Scoville, analyste du marché agricole pour Price Futures Group, la Chine «a conscience que nous ne sommes pas les meilleurs amis du monde, mais elle a besoin de ces produits et va en commander autant que nécessaire». Ces ordres d'achat peuvent cependant être révoqués tant que les cargaisons n'ont pas quitté les ports américains, un risque qu'évoquent plusieurs experts. «Le Brésil et l'Argentine commencent leurs récoltes fin février-début mars. La Chine pourrait à tout moment annuler ses commandes de juillet et acheter à des prix plus bas si l'opportunité se présentait», note Brian Hoops, président de la maison de courtage Midwest Market Solutions.

Pour l'heure, l'accord préliminaire tient, en dépit de la récente montée en température entre les deux pays et de la pandémie de Covid-19. Mi-juin, le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a assuré que la Chine avait donné des gages à Washington au sujet de ses achats de soja, de maïs et d'autres produits agricoles. Du côté de la Maison-Blanche, les engagements de Pékin devaient servir d'argument à Donald Trump pour sa campagne de réélection en novembre. Mais pour M. Bown, le fait que Pékin n'ait pas levé la quasi-totalité de ses droits de douane supplémentaires sur les produits américains imposés pendant la guerre commerciale rend les objectifs de l'accord «inatteignables».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • madiou le 10.08.2020 01:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Clearview, les américains ne sont pas si innocents à ce genre de jeu dont ils sont les principaux maîtres en la matière,

  • ClearView le 09.08.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vain d'espérer que les chinois se tiennent à cet accord. Chez eux, un contrat ne vaut que le papier sur lequel il est écrit. Dans leur culture, il est tout à fait normal de renégocier un contrat à tout moment. En fait c'est même la règle: à peine un accord conclu, ils vont essayer de renégocier le prix, le délai de paiement.... Tous les coups sont permis là-bas.

  • La peste le 09.08.2020 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    C est totalement compréhensible. Trump ne cesse de rabaisser la Chine. Il s attendait à quoi, je le savais pas très malin mais pas à ce point. La Chine va simplement manipuler le marcher capitaliste américain et le plus simplement du monde. L offre va exploser et le prix des marchandises va considerablement baisser. Les chinois ont déjà connu la famine, et je suis certain que le parti n hésitera pas à serrer la ceinture de son peuple pour mettre les usa à genou. La roue tourne toujours

Les derniers commentaires

  • Dans le bon ordre le 10.08.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On oublie un peu trop vite qui a déclenché la guerre commerciale et imposé le protectionnisme: Trump. Quel est le seul pays qui se retire unilatéralement de tous ses accords internationaux ? Les US. Pourquoi alors blâmer la Chine ?

  • madiou le 10.08.2020 01:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Clearview, les américains ne sont pas si innocents à ce genre de jeu dont ils sont les principaux maîtres en la matière,

  • La peste le 09.08.2020 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    C est totalement compréhensible. Trump ne cesse de rabaisser la Chine. Il s attendait à quoi, je le savais pas très malin mais pas à ce point. La Chine va simplement manipuler le marcher capitaliste américain et le plus simplement du monde. L offre va exploser et le prix des marchandises va considerablement baisser. Les chinois ont déjà connu la famine, et je suis certain que le parti n hésitera pas à serrer la ceinture de son peuple pour mettre les usa à genou. La roue tourne toujours

  • ClearView le 09.08.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vain d'espérer que les chinois se tiennent à cet accord. Chez eux, un contrat ne vaut que le papier sur lequel il est écrit. Dans leur culture, il est tout à fait normal de renégocier un contrat à tout moment. En fait c'est même la règle: à peine un accord conclu, ils vont essayer de renégocier le prix, le délai de paiement.... Tous les coups sont permis là-bas.

    • riton le 09.08.2020 13:33 Report dénoncer ce commentaire

      pourquoi négocier avec le troisième Reichchinois

    • ConfusionTotale le 10.08.2020 09:28 Report dénoncer ce commentaire

      C'est fort d'appliquer des reférences nazes aux communistes. Un petit tour à l'ecole à nouveau fera du bien