Chine

13 septembre 2021 10:25; Act: 13.09.2021 12:46 Print

Pékin veut démanteler l’app de paiement Alipay

La populaire application affiliée à Alibaba se retrouve dans le collimateur des autorités chinoises.

storybild

Le service Alipay a été lancé en 2004 par Ant Group et Alibaba. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Pékin envisage de démanteler Alipay, la populaire application de paiement affiliée à Alibaba, et de créer une app distincte pour les activités de prêt, en pleine croisade contre les pratiques anti-concurrentielles, affirme lundi le Financial Times.

Les autorités ont lancé ces derniers mois en Chine une campagne pour freiner ce qu’elles considèrent comme un développement «désordonné» de l’économie, faisant perdre aux compagnies visées des milliards d’euros de valeur boursière. Ant Group, filiale d’Alibaba qui détient Alipay, avait été le premier à se retrouver dans le collimateur des régulateurs, qui ont depuis étendu leur reprise en main à d’autres secteurs (éducation, divertissement, jeux vidéo, immobilier…).

Fin 2020, Pékin avait ainsi mis un coup d’arrêt à une gigantesque introduction en Bourse d’Ant Group à Hong Kong. Et sa maison-mère Alibaba, fondée par le fantasque milliardaire Jack Ma, avait par la suite écopé d’une amende de 2,3 milliards d’euros pour abus de position dominante.

Scinder en deux

Les autorités veulent à présent scinder l’app Alipay en deux entités distinctes, l’une pour les paiements et une autre spécifique à la lucrative activité de prêt en ligne, affirme le Financial Times.

Ant Group devra par ailleurs céder ses données utilisateurs liées aux prêts à une agence de notation de crédit, détenue en partie par l’État, croit savoir le quotidien des affaires, qui ne cite aucune source.

Alipay est une application incontournable en Chine, où le cash a quasiment disparu et l’immense majorité des paiements se font à partir d’un smartphone. Elle domine le marché avec son concurrent WeChat Pay (Tencent).

(L'essentiel/afpe)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Esprit Libre le 13.09.2021 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    à la lecture de certains commentaires, je ne pense pas que la motivation première est la collecte des données : Ce levier, ils l'ont déjà. Je pense que laisser grossir des mastodontes comme Alibaba, Ant... n'est pas bon pour l'économie, cela nuit à la concurrence saine, équilibrée, à l'innovation et l'émergence de nouvelle stars. Regarder Google. Y-a-t-il quelqu'un aujourd'hui pour investir un kopek dans la création d'un moteur de recherche intelligent ? La réponse est non. Oui, il faut une réglementation stricte, même si elle parait dure.

  • Esprit ouvert le 14.09.2021 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Esprit libre. Concurrence libre et saine en Chine? Ça n'existe pas! Ils veulent de la concurrence à aucun prix. Toute firme venant de l'étranger est infiltrée par les chinois. Ce n'est pas une question de données, c'est une question de pouvoir unique. La seule machinerie en Chine qui a tous les droits, c'est leur unique parti politique. C'est devenu une habitude de nos jours, de constamment prendre la défense des dictatures?

  • @Esprit le 14.09.2021 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il existe un moteur de recherche qui fonctionne à merveille! Vous proposez de remplacer un truc qui fonctionne par un autre truc qui ne fonctionne pas mieux. Investir et gaspiller du fric pour des inventions qui existent déjà, c'est devenu la norme. Croyez moi, si le gouvernement chinois s'invite, ce n'est que pour son propre l'intérêt.

Les derniers commentaires

  • Esprit ouvert le 14.09.2021 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Esprit libre. Concurrence libre et saine en Chine? Ça n'existe pas! Ils veulent de la concurrence à aucun prix. Toute firme venant de l'étranger est infiltrée par les chinois. Ce n'est pas une question de données, c'est une question de pouvoir unique. La seule machinerie en Chine qui a tous les droits, c'est leur unique parti politique. C'est devenu une habitude de nos jours, de constamment prendre la défense des dictatures?

  • @Esprit le 14.09.2021 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il existe un moteur de recherche qui fonctionne à merveille! Vous proposez de remplacer un truc qui fonctionne par un autre truc qui ne fonctionne pas mieux. Investir et gaspiller du fric pour des inventions qui existent déjà, c'est devenu la norme. Croyez moi, si le gouvernement chinois s'invite, ce n'est que pour son propre l'intérêt.

  • Esprit Libre le 13.09.2021 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    à la lecture de certains commentaires, je ne pense pas que la motivation première est la collecte des données : Ce levier, ils l'ont déjà. Je pense que laisser grossir des mastodontes comme Alibaba, Ant... n'est pas bon pour l'économie, cela nuit à la concurrence saine, équilibrée, à l'innovation et l'émergence de nouvelle stars. Regarder Google. Y-a-t-il quelqu'un aujourd'hui pour investir un kopek dans la création d'un moteur de recherche intelligent ? La réponse est non. Oui, il faut une réglementation stricte, même si elle parait dure.

  • Chromo le 13.09.2021 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient dû faire comme Paypal et venir au Luxembourg tant qu'ils en avaient encore l'occasion!

  • Pourriture de troll russe le 13.09.2021 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Les bienveillantes autorités de Pékin font tout le meilleur pour les citoyens de la RPC, ne pas s'inquiéter!