Industrie pornographique

15 novembre 2019 09:30; Act: 15.11.2019 09:43 Print

Pornhub «dévasté» par une décision de Paypal

Le site de vidéos pornographiques Pornhub, basé au Canada, payait notamment de nombreux acteurs via Paypal. Mais il va falloir modifier les habitudes.

storybild

Pornhub demande aux acteurs concernés de choisir un autre moyen de paiement: virement bancaire, chèque ou la cryptomonnaie «Verge». (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes tous dévastés par la décision de PayPal d'arrêter les versements à plus de 100 000 acteurs qui en dépendent pour vivre», a déclaré Corey Price, vice-présidente de Pornhub. La solution de paiement sécurisée en ligne de PayPal permettait à Pornhub de rémunérer les créateurs de contenus de son «Model program» («programme pour les mannequins»).

«Suite à un examen, nous avons découvert que Pornhub traitait certains paiements professionnels via PayPal, sans avoir demandé notre permission», a rétorqué l'entreprise californienne. «Nous avons pris des mesures pour empêcher ces transactions». Sur son blog, Pornhub demandait aux acteurs concernés de se manifester rapidement, et de choisir un autre moyen de paiement: virement bancaire, chèque ou la cryptomonnaie «Verge».

«Mettre fin à la discrimination subie par les travailleurs du sexe»

«Notre programme a été lancé pour donner plus d'autonomie aux créateurs de contenus de l'industrie pornographique», a ajouté Corey Price. «Nous leur fournissons, sur notre plateforme, un espace sûr, très visible et prônant des valeurs sexuelles positives, où ils peuvent vendre et partager des contenus originaux, et gagner une grande part des revenus publicitaires générés par leurs vidéos gratuites». «Des décisions comme celle de PayPal et d'autres entreprises majeures ne font rien d'autre que de nuire aux efforts pour mettre fin à la discrimination et aux stigmates subis par les travailleurs du sexe», a-t-elle continué.

En 2018, d'après son bilan annuel, le site a reçu 33,5 milliards de visites et consommé plus de bande passante que l'ensemble de l'Internet en 2002.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Catalan le 15.11.2019 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le contrôle parental sur les navigateurs pourrait régler votre problème...

  • Très bien le 16.11.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne chose!

  • @lulu le 16.11.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si vous avez des enfants, c'est à vous de s'en occuper et pas aux autres de se voir interdire des droits, que pour que vous n'ayez pas à observer vos enfants. 'Ça' n'est pas normal.

Les derniers commentaires

  • Très bien le 16.11.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne chose!

  • leo le 16.11.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui

  • @lulu le 16.11.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si vous avez des enfants, c'est à vous de s'en occuper et pas aux autres de se voir interdire des droits, que pour que vous n'ayez pas à observer vos enfants. 'Ça' n'est pas normal.

  • Le Catalan le 15.11.2019 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le contrôle parental sur les navigateurs pourrait régler votre problème...

  • luluberlu le 15.11.2019 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en quelques clics, si l on ne fait pas attention, nos enfants ont accédé a des milliers de contenus pornographique, souvent violent et tout le monde trouve ça normal ?

    • Hélas le 16.11.2019 14:19 Report dénoncer ce commentaire

      C'est clair, même une simple recherche sur G***le peut devenir rapidement malgré le contrôle parental. Mais dans ce monde individualiste, allez expliquer que la protection des enfants passe avant tout... regardez votre commentaire est plus noté en négatif qu'en positif pour le moment. C'est bien triste