Entreprise au Luxembourg

21 octobre 2019 13:53; Act: 21.10.2019 14:29 Print

PwC Luxembourg continue à surfer sur la croissance

LUXEMBOURG - Spécialisé dans l'audit, le consulting et la fiscalité, PwC Luxembourg affiche une bonne santé avec une croissance de 4,21%.

storybild

John Parkhouse, Chief Executive Officer de PwC Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Premier cabinet de services professionnels au Grand-Duché, spécialisé dans l'audit, le consulting et le conseil fiscal, PwC Luxembourg poursuit sa marche en avant. Les résultats publiés lundi attestent de sa bonne santé. Pour l'exercice clos en juin 2019, la société a réalisé un chiffres d'affaires de 464 millions d'euros, en hausse de 4,21% par rapport à 2018. Le métier d'audit et de services de certification représente 43,8% des revenus bruts (+4%), le fiscal, 31,4% (-2%), tandis que le conseil représente un quart des revenus et demeure stable avec 24,8%.

«Certes nous affichons une légère baisse en terme de revenus liés à la dimension fiscale de nos activités, mais elle est due à la disparition du «German Tax Reporting», un service sur lequel nous étions très forts», a confié John Parkhouse, CEO de PwC. Un repli qui n'a pas altéré sa satisfaction, John Parkhouse soulignant en effet qu'il s'agissait néanmoins d'une «bonne année dans un contexte international complexe et difficile».

PwC a le vent en poupe et ne compte pas s'arrêter là. La société luxembourgeoise compte d'ailleurs s'appuyer sur ses effectifs, dont l'augmentation va de pair avec la croissance. «Au 30 juin nous enregistrions 2 764 employés. Mais au 1er janvier 2020, nous devrions dépasser les 3 000 personnes», s'est réjoui le CEO de PwC qui compte aussi investir sur les talents à travers un vaste programme «upskilling» (perfectionnement des compétences) reposant notamment sur des formations axées sur le digital.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • benvoyons le 21.10.2019 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au fait moi je travaille pour une société qui a racheté Thermolux une société en très mauvaise état impossible à redresser ...pourtant conseiller par Pwc résultat brillant cette boite a fermer mettant des dizaines d anciens employés à la rue ... combien de société ont coulé avec l aide de ces corbeaux du big four

  • Maitre Yoda le 21.10.2019 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de burn outs?

  • politique le 21.10.2019 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    vive la politique entre l etat et les big4, a quoi bon toujours rajouter des regles qui sont benefique que pour eux... a quand un reelle controle des big4 et je parle même pas des conditions de travail, burn out etc...

Les derniers commentaires

  • benvoyons le 21.10.2019 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au fait moi je travaille pour une société qui a racheté Thermolux une société en très mauvaise état impossible à redresser ...pourtant conseiller par Pwc résultat brillant cette boite a fermer mettant des dizaines d anciens employés à la rue ... combien de société ont coulé avec l aide de ces corbeaux du big four

  • loll le 21.10.2019 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    une très bonne boite efficace et bien organisée - ca change des ministères et autre supposés services publics

  • politique le 21.10.2019 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    vive la politique entre l etat et les big4, a quoi bon toujours rajouter des regles qui sont benefique que pour eux... a quand un reelle controle des big4 et je parle même pas des conditions de travail, burn out etc...

    • resident le 21.10.2019 18:04 Report dénoncer ce commentaire

      lol seuls les feignants suivent pas le rythme - pas de place pour les cas sociaux qu'ils aillent à la CSSF

    • Adolf le 23.10.2019 13:39 Report dénoncer ce commentaire

      @resident Tout à fait, ceux qui n'arrivent pas à suivre le rythme sont une charge pour les autres, qui pénalise l'ensemble de la société et sa croissance. Il est normal de vouloir s'en débarrasser, c'est du bon sens. Pour la gestion RH j'ai confiance en ces "big four" !

  • Maitre Yoda le 21.10.2019 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de burn outs?