Crise sanitaire

31 août 2020 09:24; Act: 31.08.2020 09:57 Print

Résultats en chute libre pour les banques chinoises

Les grandes banques publiques chinoises ont fait état au premier semestre des pires performances depuis au moins dix ans, plombées par la pandémie de Covid-19.

storybild

Bank of China (BOC), la première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, a publié dimanche un bénéfice net en repli de 13,1% sur un an au premier semestre. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Si la Chine, premier pays mis à l'arrêt en début d'année par le nouveau coronavirus, a depuis largement redémarré son activité, les plus petites entreprises - important vivier d'emplois - ont été les plus durement touchées financièrement, poussant Pékin à ordonner aux banques des mesures de soutien à l'économie (report des remboursements de prêts, réductions de frais notamment).

Résultat, Bank of China (BOC), la première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, a publié dimanche un bénéfice net en repli de 13,1% sur un an au premier semestre, à 100,9 milliards de yuans (12,3 milliards d'euros). Dans le même temps, la délicate situation financière d'une partie des entreprises a pesé sur le remboursement de leurs prêts et fait gonfler les créances douteuses. Ces dernières représentaient 1,42% des prêts au premier semestre (contre 1,37% un an plus tôt), selon Bank of China.

Risques géopolitiques

Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), la plus grosse banque du pays en termes d'actifs, a vu son bénéfice fondre de 11,2% sur un an entre janvier et juin à 148,7 milliards de yuans (18,2 milliards d'euros). ICBC, qui se targue d'avoir soutenu l'économie via une réduction des frais et des taux d'intérêt pour ses clients, a fait état de 269,9 milliards de yuans (33 milliards d'euros) de créances douteuses au premier semestre.

«Au second semestre, l'économie mondiale sera confrontée à des vents contraires», a prévenu la banque, pointant des «turbulences» pour la finance mondiale et une montée des risques géopolitiques sur fond de tensions entre la Chine et les États-Unis.

Bénéfices en baisse de 20 à 25%

Pour sa part, Agricultural Bank of China (ABC) a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 108,8 milliards de yuans (13,3 milliards d'euros), en baisse de 10,3% sur un an. China Construction Bank (CCB), deuxième banque du pays en termes d'actifs, a fait état d'un bénéfice net de 137,6 milliards de yuans (16,8 milliards d'euros), soit une baisse de 10,7% sur un an pour la période janvier-juin.

Selon l'agence d'information financière Bloomberg, il s'agit des pires performances depuis plus de dix ans pour le secteur bancaire. Et dans un contexte de pressions amené à durer, les bénéfices des banques chinoises pourraient fondre de 20 à 25% cette année, estime un analyste cité par Bloomberg.

(L'essentiel/AFP)