Vente d'actions

16 juin 2019 13:54; Act: 16.06.2019 14:00 Print

Riyad prêt à vendre 5% de son géant pétrolier

L'Arabie saoudite va vendre une partie de Saudi Aramco, ce qui pourrait devenir la plus grande vente mondiale d'actions. Cela se fera en 2020 ou 2021.

storybild

Le prince Mohamed ben Salmane veut diversifier l'économie saoudienne. (photo: AFP/Bandar Al-jaloud)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction en Bourse, mais seulement au «bon moment», a déclaré dimanche le prince héritier Mohammed ben Salmane. «Nous sommes engagés à faire entrer Saudi Aramco en Bourse, mais cela doit se faire dans des conditions adéquates», a indiqué le prince saoudien au quotidien Asharq al-Awsat.

Mohammed ben Salmane a confirmé de précédentes annonces selon lesquelles l'introduction en Bourse «aura lieu fin 2020, début 2021», soit presque deux ans plus tard que prévu. La mise sur le marché de 5% des actions du mastodonte pétrolier permettrait à l'Arabie saoudite d'engranger quelque 100 milliards de dollars et de financer ainsi la diversification de son économie, qui dépend majoritairement de l'or noir. Le prince héritier a également affirmé qu'il était encore trop tôt pour annoncer le lieu où aurait lieu l'entrée en Bourse, ajoutant toutefois que beaucoup de prérequis nécessaires à la vente avaient été remplis.

Pour préparer son introduction en Bourse, Riyad a mis en place un certain nombre de procédures clés dont une loi sur la taxation des hydrocarbures, la nomination d'un nouveau conseil d'administration d'Aramco et l'autorisation d'un audit indépendant des réserves de pétrole du royaume, a ajouté Mohammed ben Salmane. Aramco a également ouvert pour la première fois ses comptes aux agences de notation internationales, publié son bénéfice et s'est transformée en société publique par action, a-t-il précisé. Son introduction en Bourse (qui devrait être la plus grande vente mondiale d'actions) est la pierre angulaire du plan de diversification de l'économie «Vision 2030» de Mohamed ben Salmane.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Badyeariste le 16.06.2019 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...anguille sous roche.

Les derniers commentaires

  • Badyeariste le 16.06.2019 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...anguille sous roche.