Faute de main-d'œuvre

28 octobre 2019 09:39; Act: 28.10.2019 11:04 Print

Roumanie et Hongrie recrutent jusqu'en Asie

Confrontées à une pénurie croissante de main-d'œuvre qui menace de gripper son économie, la Roumanie et la Hongrie déroulent le tapis rouge aux travailleurs asiatiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Casque jaune vissé sur la tête, une trentaine d'hommes s'affairent sur un chantier au sud de Bucarest, échangeant quelques mots en vietnamien: confrontée à une pénurie croissante de main-d'œuvre qui menace de gripper son économie, la Roumanie déroule le tapis rouge aux travailleurs asiatiques. «My friend, my friend», lance Costel, un ouvrier roumain à un «ami» vietnamien, dans un effort de briser la barrière linguistique sur ce chantier géré par la mairie du IVe arrondissement.

En dehors du travail, les moments d'échange entre les deux groupes sont limités: à la pause cigarette, les Asiatiques plébiscitent un calumet improvisé à partir d'un tuyau en PVC ; au déjeuner, ils partagent dans une salle à manger un repas consistant de plusieurs plats préparés par un chef vietnamien. «Nous avions de l'argent pour rénover des dizaines de HLM mais pas la main-d’œuvre nécessaire», explique à l'AFP le maire Daniel Baluta qui a décidé de recruter loin des frontières européennes. Terres d'émigration et de faible natalité, tous les pays du flanc est du continent sont confrontés à la même carence de main-d’œuvre.

Viktor Orban communique peu sur le sujet

La Hongrie voisine prévoit d'accorder 75 000 permis de travail en 2019 à des travailleurs hors Union européenne, soit trois fois plus qu'en 2017. La majorité d'entre eux continue de venir d'Ukraine mais ils sont de plus en plus nombreux à être originaires du Vietnam, de Chine, d'Inde, de Mongolie. Le gouvernement du Premier ministre nationaliste Viktor Orban, communique peu sur ce sujet alors que le refus de l'immigration constitue le fil rouge de sa politique depuis 2010. Désertée par environ quatre millions de ses habitants, eux-mêmes travailleurs émigrés dans des pays occidentaux aux emplois mieux rémunérés, la Roumanie a délivré plus de 11 000 permis de travail au cours du premier semestre 2019, contre 10 500 pour l'ensemble de 2018. Les Vietnamiens, les Moldaves et les Sri-Lankais en ont été les premiers bénéficiaires.

La plupart de ces embauches passent par des sociétés de recrutement, spécialisées dans la main-d’œuvre asiatique, dont le nombre a explosé. «Au début nous étions sollicités pour de projets de taille modeste mais depuis trois ans, la demande de travailleurs pour de grands projets a fortement progressé», indique à l'AFP Corina Constantin, directrice de la société roumaine Multi Professional Solutions. Selon une récente étude de la société américaine de travail temporaire Manpower, quatre employeurs roumains sur cinq rencontrent des difficultés à pourvoir des postes. En Hongrie, le manque de bras dans le seul secteur de l'industrie est estimé entre 40 000 et 50 000 personnes. «Il est impossible de mener des projets d'envergure sans travailleurs étrangers», explique Eva Toth, du syndicat hongrois de l'industrie chimique.

Pour la construction d'une usine de polyols à Tiszaujvaros, dans l'est de la Hongrie, l'un des plus gros chantiers industriels du moment, MOL, la principale entreprise pétrolière et gazière hongroise, prévoit d'employer 2 500 travailleurs étrangers, soit 25% de l'effectif, au plus fort de l'activité.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • phyto le 28.10.2019 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal toute la main d'œuvre de ces pays ont envahi l'Europe de l'ouest

  • Unicorn le 28.10.2019 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui comme c'est bizarre car Orban ne veut pas de migrants pourtant son pays en a besoin. Est-ce que les salaires payés en Hongrie ne peuvent pas faire revenir assez de hongrois qui sont partis à l'étranger ?

  • un fait le 28.10.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    c'est clairement un fait, personne ne veut de la culture musulmane qui s impose autant choisir d'allé la chercher en asia

Les derniers commentaires

  • olivier le 28.10.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il s agit d aller chercher des personnes avec des metiers specifiques et non des migrants qui viennent en Europe sans autorisation au prealable.

    • Sam1952 le 29.10.2019 07:14 Report dénoncer ce commentaire

      Immigration choisie , pourquoi pas !!!, c’est même indispensable !!!. Mais bien contrôlée !

  • Fred le 28.10.2019 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis exactement d accord avec vous

  • un fait le 28.10.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    c'est clairement un fait, personne ne veut de la culture musulmane qui s impose autant choisir d'allé la chercher en asia

    • n‘importe quoi le 28.10.2019 21:26 Report dénoncer ce commentaire

      il y a des musulmans en chine, au sri lanka et en moldavie

    • Greatgreta le 29.10.2019 08:21 Report dénoncer ce commentaire

      et l’Indonésie est le plus grand pays musulman au monde.

  • invitation et non imposition le 28.10.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    je comprends parfaitement le choix entre une imigration asiatique de culture beaucoup plus tolérante comparé de l'imigration musulmane qui est completement intolerante s'impose au lieux de s'intégrer

  • Bienvenue le 28.10.2019 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je demande a voir la suite, quand ils en auront plus besoin, nous verrons alors ce que signifie les valeurs Europeennes

    • Sam1952 le 29.10.2019 07:19 Report dénoncer ce commentaire

      nous en avons cruellement besoin , l’europe vieillie et ne se renouvelle pas ou peu ,donc !!!!, pas le choix , mais quand c’est bien contrôlé, sans envahissement de gens incompétents et incontrôlables ....à nous de les insérer !