Mode

20 février 2019 09:58; Act: 20.02.2019 10:09 Print

Sans Lagerfeld, Chanel devrait rester dominant

Malgré la mort de son couturier star, le groupe français de luxe reste «en position de force» et devrait poursuivre sur sa lancée, jugent des analystes.

storybild

Chanel devrait continuer à dominer le secteur du luxe, malgré la disparition de son couturier star, Karl Lagerfeld. (photo: AFP/Drew Angerer)

Sur ce sujet
Une faute?

Chanel, énorme succès financier qui forme avec Louis Vuitton et Gucci le trio de tête mondial du luxe, devrait poursuivre sur sa lancée, malgré la disparition de son couturier star, Karl Lagerfeld, tant le groupe «est en position de force», estiment des analystes du secteur. La mort du styliste allemand a mis un terme à 36 ans de lien étroit avec la griffe de la rue Cambon. S'il avait rendu le style Chanel reconnaissable entre tous, Karl Lagerfeld a également transformé la maison de couture en une marque extrêmement profitable.

Pour la première fois l'an dernier, la maison fondée par Coco Chanel avait levé le voile sur ses performances financières, jusqu'alors tenues secrètes, en faisant état d'un chiffre d'affaires de quelque 8,3 milliards d'euros pour l'année 2017. Ces chiffres placent Chanel sur le podium des plus grosses marques de luxe, avec l'italienne Gucci - dont les ventes en 2018 ont atteint 8,28 milliards d'euros - et surtout Louis Vuitton, qui a «largement dépassé les 10 milliards de chiffre d'affaires» l'an dernier, selon le groupe LVMH.

«Il n'y aucun souci à se faire pour les affaires dans les années à venir»

Mais même sans Karl Lagerfeld, qui incarnait à lui seul Chanel, «la maison est dans une position de force qui n'est pas en doute, sa désirabilité reste importante, il n'y aucun souci à se faire pour les affaires dans les années à venir», résume à l'AFP Luca Solca, analyste Luxe chez Bernstein. Comparant Chanel à «une Ferrari de la mode et du luxe», il évoque son "business model idéal": outre le prêt-à-porter et la haute couture «qui lui permettent d'être sélectif» en raison de prix élevés, la marque s'est également largement diversifiée dans les cosmétiques et les parfums «et touche ainsi la classe moyenne, qui accède à la marque via un parfum ou un rouge à lèvres». Dans l'immédiat selon lui, la disparition de Karl Lagerfeld «va susciter un très fort intérêt de la part des consommateurs pour la dernière collection du couturier, avec une intention, presque, de collectionneur».

Luca Solca estime cependant que «quelques nouvelles idées» seraient bénéfiques à la maison: «On sent un grand intérêt de la part du public pour trouver de la nouveauté, comme avec les marques Gucci ou Balenciaga» dont les collections décalées battent des records de ventes. «Chanel est un mythe, la marque a une telle force économique et une telle force d'influence qu'elle est insubmersible», renchérit Eric Briones, cofondateur de l'école de mode «Paris School of Luxury». Pour lui, «la suite devrait être facile en termes stylistiques: le style Karl Lagerfeld n'était pas étouffant car il s'est créé sur une base qui ne venait pas de lui», mais de Coco Chanel. «Stylistiquement, c'est l'occasion pour Chanel de se revivifier». «Par contre», juge Eric Briones, «cela va être plus difficile en termes d'image, de marketing et de communication».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Karlito le 21.02.2019 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Certainement très exigeant, envers les autres et soi-même, ce fût un très grand Monsieur, et même s'il n'aimait pas les gros, j'ai du grand respect pour lui

Les derniers commentaires

  • Karlito le 21.02.2019 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Certainement très exigeant, envers les autres et soi-même, ce fût un très grand Monsieur, et même s'il n'aimait pas les gros, j'ai du grand respect pour lui