Visite de Hollande

06 mars 2015 17:36; Act: 06.03.2015 17:53 Print

SES signe pour deux satellites avec Arianespace

LUXEMBOURG - L'opérateur satellitaire a signé un accord avec Arianespace pour le lancement de deux satellites tout électriques, SES-14 et SES-15, à l'occasion de la venue de Hollande au Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La cérémonie s'est déroulée en présence du chef de l’État français, du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse, ainsi que du Premier ministre, Xavier Bettel, au siège de SES, à Betzdorf. Dans le domaine spatial, «nos entreprises ont pu trouver un accord et faire en sorte que les satellite SES15 et SES14 puissent être lancés par Arianespace», s'est félicité M. Hollande. «Je crois que c'est là aussi une très belle réussite que nous allons avoir l'occasion de regarder avec admiration parce que le spatial, ça fait partie de la réussite européenne avec de grandes aventures» a-t-il ajouté en citant Philae, le robot de la sonde européenne Rosetta.

Les contrats ont été signés par Martin Halliwell, le directeur des opérations de SES, Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, et Francois Auque, directeur général de la branche espace d'Airbus Defence and Space. SES-15, un satellite tout électrique fabriqué par Boeing, sera lancé par Ariane 5 au deuxième trimestre 2017. SES-14, également tout électrique et fabriqué par Airbus Defence and Space, sera lui lancé au quatrième trimestre 2017. «SES-15 n'est pas seulement le 41e contrat de lancement signé avec Arianespace, il est aussi le deuxième satellite tout électrique dont le lancement est confié à Arianespace après avoir confié le contrat de lancement de SES-12 (NDLR: construit par Airbus) à Arianespace en janvier 2015», a souligné Martin Halliwell.

«Ces deux satellites tout électriques (...) confirment les évolutions technologiques à l’œuvre dans le secteur des satellites de télécommunications», a souligné Stéphane Israël, en se réjouissant que «la confiance de SES envers Arianespace montre qu'Ariane 5 répond aux besoins qui en résultent». «SES-14, un satellite, particulièrement innovant, est le second satellite tout électrique que SES nous commande en moins d'un an», s'est réjoui François Auque. «Sur SES-14 comme sur SES-12 commandé en juillet dernier, le gain de masse apporté par la propulsion électrique nous permet d'implanter sur un seul satellite deux missions de grande capacité qui représentent l'équivalent de deux satellites conventionnels», a-t-il souligné. Selon l’Élysée, ce déplacement de François Hollande marque la première visite officielle d'un chef d’État français au Luxembourg depuis plus de 23 ans, «quelques mois avant la présidence luxembourgeoise de l'Union européenne».

(L'essentiel/AFP)