En Belgique

24 février 2021 08:35; Act: 24.02.2021 08:42 Print

Solvay annonce 500 suppressions d'emplois

Après une chute de son bénéfice net de 42,5%, le groupe chimique belge, affecté par la crise sanitaire, a annoncé mercredi, la suppression de 500 postes supplémentaires.

storybild

Le chimiste belge avait déjà annoncé, en février 2020, la suppression nette de 350 postes sur deux ans. (photo: AFP/Sebastien Bozon)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entreprise, qui emploie 24 000 personnes dans plus de 60 pays, a augmenté ses objectifs de réduction de coûts à 500 millions d'euros par an d'ici à fin 2024, contre 350 millions annoncés il y a un an. Sur ce total, 175 millions d'euros d'économies ont déjà été réalisés en 2020 et 150 millions sont prévus cette année.

Le chimiste belge avait déjà annoncé en février 2020 la suppression nette de 350 postes sur deux ans. «La crise a nécessité une adaptation rapide de nos priorités, et notamment l'accélération des mesures d'économie et de génération de cash», a déclaré la directrice générale Ilham Kadri, citée dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a baissé de 16,2% sur l'année 2020, à 1,95 milliard d'euros. Le groupe explique ce recul par «l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les volumes» de ventes. Le chiffre d'affaires a baissé de 12,5%, à 8,97 milliards d'euros.

«Une année difficile»

Les volumes de ventes ont notamment souffert dans l'aviation civile, ainsi que le pétrole et le gaz. Mais la baisse, limitée à -10,1% à taux de change et périmètre constants, a été atténuée par «la résilience de la demande dans les secteurs de la santé, des biens de consommation, des soins à la personne et de l'électronique», a souligné Solvay.

«Malgré une année 2020 difficile», Solvay souligne avoir enregistré un flux de trésorerie positif (free cash flow) record de 963 millions d'euros qui lui a permis de renforcer son bilan en réduisant la dette nette de 1,2 milliard d'euros.

Pour 2021, le groupe prévoit que le free cash flow «devrait se situer dans une fourchette comprise entre 600 et 650 millions d'euros». L'Ebitda du premier trimestre est attendu entre 520 et 550 millions d'euros.

Simplification stratégique

Solvay a par ailleurs annoncé mercredi la filialisation de son activité Soda Ash & Derivatives (bicarbonate de sodium). Elle sera placée dans une «structure juridique distincte et entièrement contrôlée», afin d'améliorer «la transparence et la responsabilité financières et opérationnelles internes». Le groupe indique aussi avoir conclu un accord pour acquérir une technologie d'enrobage des semences pour compléter sa gamme de produits agricoles.

Parallèlement, dans une optique de «simplification stratégique» de son portefeuille, il a conclu des accords de cession pour six activités dans des produits de base. Ces transactions, représentant des ventes annuelles combinées d'environ 300 millions d'euros, seront conclues au cours du premier trimestre. Solvay précise qu'il «continuera à explorer d'autres possibilités de simplifier davantage son portefeuille».

Le chimiste belge, fondé en 1863, a engagé un virage stratégique le conduisant à délaisser ces dernières années les activités jugées moins prometteuses pour se développer dans les composants innovants, notamment à destination de l'aéronautique et de l'automobile.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cassandre le 24.02.2021 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Courage à tous ces gens, quelle misère et quelle tristesse. Qui sera le suivant ?

  • bourse le 24.02.2021 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment une entreprise faisant un tel bénéfice net à le droit de licencier... Motif de licenciement = les actionnaires n'ont pas reçu le même chèque qu'en 2019...

  • Constat le 24.02.2021 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    La PDG va garder sa place, ne vous en faites pas.

Les derniers commentaires

  • Palamunitan le 24.02.2021 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les politiciens y travaillent... Voici un numero de plus dans leur palmares.

  • LuxFlag le 24.02.2021 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @bourse, un exercice 201X est clos, tout le monde a reçu les remerciements de cette année 201X. Ce qui se passe maintenant est la précision des résultats qui vont arriver à la fin de l’année. Pourquoi continuer de produire et gaspiller s’il n’y a pas ventes? C’est comme si vous continuer de garder un train de vie excessive quand vous rencontrer des baisses de revenus. En entreprise, c’est malheureusement pareil mais sur une autre échelle.

  • Cassandre le 24.02.2021 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Courage à tous ces gens, quelle misère et quelle tristesse. Qui sera le suivant ?

  • bourse le 24.02.2021 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas comment une entreprise faisant un tel bénéfice net à le droit de licencier... Motif de licenciement = les actionnaires n'ont pas reçu le même chèque qu'en 2019...

    • un ancien le 24.02.2021 09:58 Report dénoncer ce commentaire

      Avec un dividende de 3,75/action, je crois qu'en plus, c'est le record....

    • @bourse et ancien le 24.02.2021 17:36 Report dénoncer ce commentaire

      Mettez votre argent là-dedans et puis on en reparle quan d'autres viendront vous dire que c'est pas normal d'être rétribué pour l'investissement et le risque pris.

  • Constat le 24.02.2021 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    La PDG va garder sa place, ne vous en faites pas.