Tesla

09 août 2018 07:30; Act: 09.08.2018 13:24 Print

Son tweet à six milliards pourrait lui coûter cher

Elon Musk veut retirer Tesla de la cote. Un gros coup de bluff, selon les experts.

storybild

L'annonce d'Elon Musk a fait bondir l'aciton Tesla de 11% mardi. (photo: Robyn Beck)

Sur ce sujet

En un tweet, le patron de Tesla a mis la pagaille en affirmant mardi qu'il envisageait de retirer son entreprise de la Bourse. L'annonce, confirmée par la société, a fait bondir son action de 11%, soit 6,3 milliards de dollars, à la fermeture du marché américain.

L'entrepreneur, qui possède par ailleurs 20% de la firme, devrait convaincre des investisseurs alliés de racheter le reste des actions de l'entreprise. Il en coûterait 58 milliards de dollars. Cela permettrait à Elon Musk de ne plus subir les conditions à court terme dictées par le marché. «C'est une pure excuse et un coup de bluff», assure François Savary, directeur des investissements chez Prime Partners à Genève. «La vraie raison, c'est d'embêter ceux qui ont misé sur la baisse du titre. Ce dernier a rebondi et ça a pris ces gens à revers», affirme l'analyste financier.

Sanctions encourues

Pourtant, ce coup de bluff pourrait entraîner de graves conséquences. «Il faut qu'il puisse assumer derrière. Si l'autorité de régulation considère qu'il a fait des déclarations mensongères ou qu'il n'est pas capable de les tenir, c'est une tentative de manipulation des cours», prévient François Savary. Elon Musk s'expose à des sanctions s'il n'a effectivement pas les moyens financiers de réaliser ce qu'il a annoncé.

Le «Financial Times» révèle que les banques qui soutiennent Tesla n'avaient aucune idée des plans du milliardaire. Le père de Space X subit la pression des investisseurs, qui attendent de Tesla qu'elle devienne rentable.

(L'essentiel)