Impôt des multinationales

24 septembre 2021 22:16; Act: 25.09.2021 13:26 Print

Taxe mondiale de 15%: un accord avant fin octobre?

134 pays soutiennent déjà la réforme qui propose l'imposition d'une taxe d'au moins 15% sur les multinationales. Des échanges ont encore eu lieu vendredi.

storybild

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, et le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, se sont accordés vendredi «sur l'importance d'avancer vers la mise en oeuvre» de la fiscalité mondiale minimum. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, et le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, se sont accordés vendredi «sur l'importance d'avancer vers la mise en oeuvre» de la fiscalité mondiale minimum sur les multinationales, ont annoncé leurs ministères respectifs. Annoncé début juin, le projet de réforme, négocié dans le cadre de l'OCDE, avait été endossé en juillet par les pays du G20.

Au total, 134 pays soutiennent déjà cette réforme qui propose l'imposition d'une taxe d'au moins 15%. En revanche, l'Irlande qui prospère grâce au taux d'imposition avantageux de 12,5% ainsi que la Hongrie et l'Estonie n'ont pas donné leur aval. Janet Yellen et Bruno Le Maire «sont convenus de la nécessité de parvenir rapidement à un accord sur les principaux paramètres des deux piliers de cette réforme», a indiqué le ministère de l'Économie et des Finances dans un communiqué à la suite de leur entretien téléphonique.

Se substituer à la fiscalité mondiale

Outre l'impôt minimum, la réforme prévoit de répartir plus équitablement les droits à taxer ces entreprises. «Un accord global sur la fiscalité internationale doit pouvoir être atteint d'ici fin octobre 2021», a ajouté le ministère français. De son côté, la ministre américaine a souligné «l'importance de parvenir à un compromis sur la suppression de la fiscalité sur les services numériques» qui avait été adoptée en juillet 2019 par la France faute d'accord mondial à l'OCDE.

L'accord mondial doit se substituer à la fiscalité mondiale quand celle-ci sera mise en œuvre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 25.09.2021 04:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout a fait normal,ils devraient même payer plus. Le petits commerçants doivent aussi tout comptabiliser +la TVA.

  • Lapallisse le 25.09.2021 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème n'est pas seulement le taux de taxation mais aussi et bien sûr où la taxe sera prélevée et qui en sera bénéficiaire.....et devinez qui a demandé cette taxe ? les USA ... pourquoi ? car ils seront les principaux bénéficiaires de cette taxe globale....Les Européens sont encore et toujours les dindons de la farce dans ce nouveau système

  • cequifaut le 25.09.2021 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rappellez nous combien ,nous citoyens sommes taxer???se foutre de la gueule du monde ,la politique ou le mensonge pour profession

Les derniers commentaires

  • toujourslesmemesquipaient le 25.09.2021 18:44 Report dénoncer ce commentaire

    mécaniquement il y aura une augmentation des prix.

  • hhtp le 25.09.2021 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi seulement 15% quand une petite societé luxo dois payer 23 % sur benefice?

  • ALLS le 25.09.2021 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait refuser de payer des impots de olus de 15% pour que nos gouvernants se bougent

  • Kimi le 25.09.2021 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour ma part je suis imposable à hauteur de 18%,il serait temps que les grosses multinationales soient taxer à leur tour mais je pense pas que cela se fera, tous les gouvernements non plus de poids vis à vis de ces groupes, eux gère l'économie mondiale et nos chefs d'état eux taxe les classes moyennes, plus simple à ponctionner....

  • Eric le 25.09.2021 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour info, vous critiquez tous, mais faudrait aussi penser à celui qui a crée ces sociétés, mettez vous à sa place, il a galeré et en prime faudrai encore qu il paie des taxes ect aux feignant de l état, lui au moins il crée de l emploi. Alors stop de critiquer sur ceux qui réussissent. Faite ne autant et après on verra si vous êtes d accord de payer des impôts sur vos bénéfices ect

    • Tous égaux le 25.09.2021 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      Rien contre ceux qui réussissent honnêtement dans la vie. Mais la on parle de taxe c'est pas normal que plus on gagne moins on paie et il devrait avoir une limité sur une position commerciale, ça ne laisse pas la place aux autres. GAFAM nous impose leurs produits sans donner la chance aux nouveaux venus et ça serait bien de donner la chance aux sociétés européennes, allez voir combien les GAFAM paient des commissions (Lobbyistes) pour garder leurs positions. Vous ne pouvez pas nier que tout le système économique n'est pas équitable et concurrentiel.