Moscou

25 juillet 2019 21:27; Act: 25.07.2019 21:29 Print

Tourisme: l'opération de charme russe

Des activités atypiques, par exemple des tours en tank, sont censées doper un secteur encore peu exploité.

storybild

Le pays espère valoriser son patrimoine militaire, entre autres. (photo: Mladen Antonov)

Sur ce sujet
Une faute?

Un an après avoir accueilli une Coupe du monde de football saluée comme très réussie, la Russie a du mal à séduire les touristes. Les autorités ont décidé de réagir. Nous devons «devenir l'une des dix destinations les plus populaires du monde», a lancé le vice-ministre de l'Économie Sergueï Galkine.

Avec ses quelque 25 millions de visiteurs en 2018 – en grande partie venus des ex-républiques soviétiques et de Chine –, la Russie se place pour le moment 16e dans la liste des destinations de l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT). Pour remonter dans le classement, le plus grand pays du monde a prévu d'innover.

De multiples mesures

Des activités originales sont ainsi développées pour attirer les foules: des promenades en tank d'époque soviétique, une nuit dans un palais ayant appartenu à un tsar ou encore un périple avec des éleveurs de rennes.

Pour faciliter l'entrée sur le territoire russe, le Kremlin a annoncé son intention d'assouplir les formalités d'entrée dès 2021, avec l'instauration de visas électroniques pour les courts séjours d'Européens, Chinois et Coréens. La mesure sera assortie d'une campagne publicitaire d'ampleur afin d'améliorer une image ternie par les remous de la crise ukrainienne. Les professionnels du secteur espèrent à terme une hausse des visites de 20 à 40%

(L'essentiel/afp)