Implantation de société

10 novembre 2016 07:30; Act: 10.11.2016 09:16 Print

Uber au Luxembourg, mais sous conditions

LUXEMBOURG - La société Uber aimerait s'implanter dans le pays. S'il n'y est pas opposé, le gouvernement entend cadrer les choses.

storybild

Uber lorgne sur le Luxembourg et des contacts ont déjà eu lieu.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La présence jeudi dans le pays, à titre privé, de Sylvain Andrieu, National Partnerships Lead d'Uber, relance la question de l'implantation de la société sur le territoire luxembourgeois. Des contacts ont déjà eu lieu avec le ministère du Développement durable et des Infrastructures. «L'objectif est d'améliorer constamment l'offre de la mobilité et nullement de prohiber des solutions innovantes», assure le ministre ad hoc, François Bausch.

S'il confirme l'existence d'échanges, dans une réponse parlementaire, le ministre n'accorde pas pour autant un blanc-seing à la société à laquelle il a précisé le cadre légal applicable dans le domaine des taxis et des voitures de location avec chauffeur. Ainsi, pour le service Uber X, la voiture de location avec chauffeur ne pourra être mise à disposition du client qu'en vertu d'un contrat écrit signé avec une durée de transport d'au moins une heure (article 56 bis du code de la route).

Uber Taxi devra de son côté se conformer à la loi du 5 juillet 2016. Le taxi devra être opéré par un exploitant disposant d'une licence d'exploitation de taxi. Quant à Uber POP, service offert par un usager privé à une autre personne privée, «il sera difficilement autorisable au Luxembourg», souligne le ministre, qui précise que les questions de droit du travail, de la sécurité sociale et des impôts seront également examinées avec les ministères concernés.

(Gaël Padiou/L'essentiel)