Secteur du transport

16 août 2018 08:15; Act: 16.08.2018 10:14 Print

Uber réduit ses pertes et va continuer à investir

Uber a réduit ses pertes trimestrielles et va continuer à dépenser dans ses projets de livraison de repas, de partage de vélos et dans son développement international.

storybild

Uber investit beaucoup dans son service de livraison de repas Eats, qui est désormais disponible dans de nouvelles villes en Europe, au Moyen-Orient et en Inde. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le groupe de VTC (location de voitures avec chauffeur), qui envisage de faire son entrée en Bourse en 2019, a enregistré une perte nette de 891 millions de dollars au deuxième trimestre, contre 1,1 milliard de dollars à la même période en 2017. La perte est toutefois plus importante comparé au premier trimestre où elle était de 577 millions de dollars. Exprimée en Ebitda (avant intérêts, impôts et amortissements), la perte est de 614 millions, pour 773 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a flambé de 63%, à 2,8 milliards de dollars, tandis que les réservations, qui mesurent la demande, se sont envolées de 41%, à 12 milliards, des données qui suggèrent que Dara Khosrowshahi, qui a pris les commandes il y a quasiment un an, est en train de remettre le groupe sur la bonne voie. M. Khosrowshahi a promis mercredi qu'Uber allait continuer à investir dans la livraison de repas, les scooters et les vélos partagés, des créneaux de croissance identifiés.

Il continue aussi à miser sur «les marchés à haut potentiel que sont l'Inde et le Moyen-Orient», où il est confronté à des concurrents locaux bien implantés, Ola et Careem. «Pour la suite, nous avons choisi délibérément d'investir dans l'avenir de notre plateforme», assure le PDG, pourtant sous la pression pour améliorer la rentabilité du groupe avant son arrivée à Wall Street au second semestre 2019 pour ce qui s'annonce comme une des plus grosses introductions en Bourse de l'histoire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bopa le 16.08.2018 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Nous laissons le modèle économique Uber détruire nos économies afin qu'Uber puisse faire des bénéfices gigantesques... pardon des pertes ! On a complètement perdu le contact avec la réalité.

Les derniers commentaires

  • Bopa le 16.08.2018 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Nous laissons le modèle économique Uber détruire nos économies afin qu'Uber puisse faire des bénéfices gigantesques... pardon des pertes ! On a complètement perdu le contact avec la réalité.

    • @Bopa le 16.08.2018 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      exactement!