Covid en Allemagne

24 septembre 2020 13:50; Act: 24.09.2020 14:05 Print

Un emblématique hôtel de luxe ferme ses portes

Le célèbre hôtel de luxe Grandhotel Hessischer Hof, à Francfort, va fermer définitivement ses portes fin 2020, victime de la crise du Covid-19, qui a fait plonger sa clientèle.

storybild

L'hôtel était très prisé des banquiers d'affaires.

Sur ce sujet
Une faute?

«Pour assurer la viabilité du groupe pendant la pandémie de coronavirus (...), le directoire a décidé de fermer le Grandhotel Hessischer Hof», a indiqué son propriétaire, le groupe «Prince de Hesse», dans un communiqué, jeudi. «Cette décision est douloureuse», a assuré Donatus Landgraf von Hessen, président du directoire du groupe, cité dans le communiqué. Il a précisé que l'hôtel fermerait «au quatrième trimestre de cette année».

Le Grandhotel Hessischer Hof, véritable institution de la ville, a été fondé dans les années 50. Décoré dans un style Art déco, il accueille régulièrement banquiers centraux et hommes d'affaires, voyageant dans la capitale financière de l'Allemagne, qui abrite la Banque centrale européenne. L'établissement appartient à une branche de la maison de Hesse, dynastie aristocratique locale, qui détient également des terres, entreprises de tourisme et des vignes.

63 emplois menacés

L'hôtel est situé en face du centre des congrès de la ville et l'arrêt quasi total des évènements, ces derniers mois, a fait chuter drastiquement sa clientèle. «Toutes les prévisions montrent clairement que le secteur des congrès, de l'évènementiel, et les voyages d'affaires, ne se rétabliront qu'à très long terme», et «qu'il faut compter sur de lourdes pertes dans les deux prochaines années», estime le propriétaire. 63 emplois sont menacés par cette fermeture, sur 350 postes que compte le groupe.

Les secteurs de l'hôtellerie et du tourisme ont été frappés de plein fouet par la pandémie, en raison des restrictions de voyage mises en place partout dans le monde pour lutter contre le Covid-19. Après un léger rebond de l'activité cet été, la reprise de l'épidémie dans de nombreux pays d'Europe et la multiplication des nouvelles restrictions ces dernières semaines, font craindre une aggravation de la situation.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fin d'une époque le 24.09.2020 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    On ne pouvait pas continuer à consommer en excès. Pour le tourisme de masse, comme en Espagne, c'est une très bonne nouvelle, car c'était exagéré dans tous les sens du terme ! Pour un bel hôtel comme celui-ci, c'est vraiment triste. La société de demain sera différente et j'espère plus saine.

  • Dede le 24.09.2020 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette pandémie n à pas que touchée que la population lamba même les riches sont impactes sans distinction sociale

  • blu le 25.09.2020 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fermer ou plutôt déclarer une faillite et ouvrir à nouveau sous un autre nom quand les choses seront apaisées. Ou Partir avec la trésorerie et faire autre chose.... tout est question d’intelligence et de bons choix. Il ne faut pas toujours dramatiser. La vie sur terre n’est faite que de matériel qui ne nous appartient pas : la preuve

Les derniers commentaires

  • blu le 25.09.2020 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fermer ou plutôt déclarer une faillite et ouvrir à nouveau sous un autre nom quand les choses seront apaisées. Ou Partir avec la trésorerie et faire autre chose.... tout est question d’intelligence et de bons choix. Il ne faut pas toujours dramatiser. La vie sur terre n’est faite que de matériel qui ne nous appartient pas : la preuve

  • Patapouf57 le 25.09.2020 06:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aller à l’hôtel est un excès de consommation ? J’y suis 4 jours par semaine ... et je ne suis dans aucun excès : JE TRAVAILLE

  • nickname le 24.09.2020 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La transition écologique nécessite une modification de la vie sociale en limitant notamment les déplacements. L’hôtellerie sera donc très impactée par cette transition.

  • nickname le 24.09.2020 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La transition écologique nécessite une modification de la vie sociale en limitant notamment les déplacements. L’hôtellerie sera donc très impactée par cette transition.

  • nickname le 24.09.2020 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La transition écologique nécessite une modification de la vie sociale en limitant notamment les déplacements. L’hôtellerie sera donc très impactée par cette transition.