«Gilets jaunes» en France

15 mai 2019 09:28; Act: 15.05.2019 10:54 Print

Un impact économique encore difficile à mesurer

Coup dur pour les commerces, mais coup de pouce pour le pouvoir d'achat. Le mouvement des «gilets jaunes» a eu des conséquences contradictoires sur l'activité.

storybild

La crise des «gilets jaunes», de façon paradoxale, devrait par ailleurs avoir à moyen terme des effets positifs sur la croissance. (photo: AFP/Charly Triballeau)

Sur ce sujet
Une faute?

Un coup dur pour les commerces, principalement de centre-ville, mais un coup de pouce pour le pouvoir d'achat, dopé par les mesures d'urgence: le mouvement des «gilets jaunes», lancé voilà six mois, a eu des conséquences contradictoires sur l'activité. Alors qu'une mission parlementaire a été lancée pour évaluer l'effet «économique, budgétaire et social» des manifestations, voilà ce que l'on sait de l'impact de cette crise inédite sur l'activité. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a estimé le coût économique des blocages et manifestations à 0,2 point de croissance, soit quatre milliards d'euros, répartis sur 2018 et 2019. Un impact qu'il a jugé «sévère».

Dans sa dernière note de conjoncture, l'Insee a estimé que le mouvement avait fait perdre 0,1 point de croissance à l'Hexagone, au cours du seul dernier trimestre, soit un impact équivalent à celui de la grève de la SNCF durant le deuxième trimestre 2018. «Si les effets de ces mouvements ont pu être sévères dans certaines zones et pour certaines entreprises, leur impact global apparaît relativement modéré», et «sans conteste plus faible que son retentissement politique et médiatique», a souligné l'organisme public.

70 000 personnes au chômage partiel

La crise des «gilets jaunes», de façon paradoxale, devrait par ailleurs avoir à moyen terme des effets positifs sur la croissance, les mesures d'urgence votées sous la pression des manifestants ayant dopé le pouvoir d'achat. En 2019, 10 milliards d'euros vont ainsi être rendus aux ménages tricolores, notamment via la hausse de la prime d'activité - de quoi améliorer le taux de croissance de la France de 0,3 point de PIB, selon l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques). Et cette dynamique devrait se poursuivre en 2020, l'exécutif ayant annoncé 7 milliards d'euros de mesures supplémentaires, dont 5 milliards de baisses d'impôts, à l'issue du grand débat.

Selon la secrétaire d’État à l’Économie, Agnès Pannier-Runacher, 70 000 personnes ont été touchées par des mesures de chômage partiel, principalement dans le commerce et la distribution. L'impact pour les finances publiques est chiffré à 38 millions d'euros. Le mouvement des «gilets jaunes» n'a toutefois pas empêché le chômage de poursuivre sa décrue au cours des derniers mois. Le nombre de demandeurs d'emploi a ainsi reculé de 1,1% au dernier trimestre 2018, et de 0,7% au premier trimestre 2019. Magasins fermés ou bien vandalisés, accès aux supermarchés bloqués: les manifestations des «gilets jaunes» ont fortement touché au début du mouvement l'activité commerciale, d'abord dans les zones périurbaines puis dans les centres-villes, et notamment à Paris. À Noël, la Fédération du commerce de détail (FCD) avait ainsi estimé le manque à gagner à deux milliards d'euros.

(L'essentiel/afp)