Rachat

13 janvier 2021 15:55; Act: 13.01.2021 18:28 Print

Un mastodonte de l'information financière

Bruxelles a autorisé mercredi le rachat pour 27 milliards de dollars du fournisseur américain de données financières Refinitiv par le London Stock Exchange (LSE).

storybild

Ensemble, le LSE et Refinitiv auront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec cette acquisition d'un groupe plus gros que lui, le LSE va changer de dimension et devenir un spécialiste de l'information financière, rival du géant Bloomberg, en position dominante dans les salles de marchés du monde entier. Les deux entreprises «ont proposé des engagements qui vont faire en sorte que les marchés restent ouverts et concurrentiels et l'acquisition ne conduira pas à des prix plus élevés ou moins de choix et d'innovation pour ces produits», a déclaré la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

Le LSE, poids lourd européen des marchés, qui exploite notamment la Bourse de Londres, avait conclu en octobre la vente de la Bourse de Milan, à l'opérateur paneuropéen Euronext pour 4,33 milliards d'euros. Cette cession avait été proposée pour répondre aux inquiétudes de la Commission européenne, concernant une position trop forte du nouvel ensemble dans la négociation électronique de titres d'État européens.

Plus de 40 000 établissements dans 190 pays

Refinitiv, qui a son siège à New York, est un des principaux fournisseurs mondiaux de données et d'infrastructures de marchés financiers, comptant une clientèle de plus de 40 000 établissements dans 190 pays. Il est notamment connu des professionnels pour son terminal d'informations financières Eikon.

«La transaction reste soumise à un petit nombre d'autorisations de la part d'autorités de la concurrence et de régulation financière et devrait aboutir sous peu durant le premier trimestre 2021», a indiqué le groupe britannique, dans un communiqué.

Un chiffre d'affaires de 6 milliards de dollars

Ensemble, le LSE et Refinitiv auront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars et il est prévu que le groupe garde son siège au Royaume-Uni avec pour directeur général David Schwimmer, l'actuel patron de l'opérateur boursier. L'opération devrait permettre des synergies et une réduction de coûts de 350 millions de livres (390 millions d'euros) dans les cinq premières années.

Elle fait oublier l'échec retentissant de la tentative de fusion entre le LSE et l'allemand Deutsche Börse, bloquée par les régulateurs européens en 2017.

Euronext se réjouit

Le feu vert de Bruxelles a également réjoui le groupe Euronext. Ce dernier a estimé que «cette approbation rend encore plus certaine la réalisation de l'acquisition de la Bourse italienne». Cette opération reste cependant soumise aux feux verts de différentes juridictions. Euronext a indiqué dans un communiqué «s'attendre à finaliser la transaction au premier semestre 2021».

Pour donner son accord, outre la cession de la Bourse de Milan, Bruxelles a également exigé du groupe LSE qu'il continue «de proposer en libre accès les services de compensation de dérivés de taux d'intérêt de gré à gré» fournis par sa filiale LCH Swapclear. Le LSE s'engage notamment à «respecter les dispositions du règlement de l'UE sur l'infrastructure du marché européen (...) malgré le Brexit». Il promet aussi de fournir un accès aux données de sa plateforme «à tout concurrent actuel et futur». Ces engagements sont pris pour une période de dix ans.

Craignant des effets négatifs sur la concurrence, la Commission européenne avait annoncé fin juin 2020 l'ouverture d'une enquête approfondie sur ce projet de rapprochement dévoilé à l'été 2019.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 13.01.2021 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sacrés anglais ils nous ont bien où. a leur british façon le beurre et le fromage. ils nous ont laisser le pain déjà pas mal.

  • Titus le 13.01.2021 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben non, ils sont la bourse. Ils ne se manipulent pas eux même.

  • Humour le 14.01.2021 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    David Schwimmer ?! Le même que dans Friends ??

Les derniers commentaires

  • Humour le 14.01.2021 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    David Schwimmer ?! Le même que dans Friends ??

  • Titus le 13.01.2021 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben non, ils sont la bourse. Ils ne se manipulent pas eux même.

  • Résident le 13.01.2021 18:01 Report dénoncer ce commentaire

    La bourse est un grand casino manipulé par ce type d'acteurs

  • luis le 13.01.2021 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sacrés anglais ils nous ont bien où. a leur british façon le beurre et le fromage. ils nous ont laisser le pain déjà pas mal.