ArcelorMittal

11 juin 2018 12:02; Act: 11.06.2018 12:34 Print

Un projet pour convertir le gaz en bioéthanol

Le géant sidérurgique ArcelorMittal va construire, sur son site belge de Gand, une installation de production de bioéthanol à partir des gaz de hauts-fourneaux.

storybild

Le projet devrait créer 20 à 30 nouveaux emplois permanents. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Ce projet, annoncé ce lundi, doit coûter 150 millions d'euros et sera développé avec l'américain LanzaTech. Cette installation sera «la première de ce type à échelle industrielle en Europe», a indiqué ArcelorMittal, dans un communiqué. Le début de la production est attendu à la mi-2020, avec une production annuelle qui devrait atteindre 80 millions de litres de bioéthanol. La technologie de conversion des gaz des hauts-fourneaux en bioéthanol a été mise au point par LanzaTech, avec laquelle ArcelorMittal a noué un partenariat de long terme.

Elle utilise des bactéries qui se nourrissent de monoxyde de carbone pour fabriquer du bioéthanol. Le projet devrait créer jusqu'à 500 emplois pour la construction dans les deux prochaines années et de 20 à 30 nouveaux emplois permanents. ArcelorMittal souligne que son objectif à long terme est de devenir «une industrie zéro déchet», où toutes les matières utilisées ou générées par la production d'acier sont «récupérées, traitées et réutilisées dans la chaîne de production» ou peuvent «devenir des matières premières pour d'autres industries».

Ce projet bioéthanol a obtenu divers financements, dont notamment celui du programme d'innovation «Horizon 2020» de l'Union européenne, a précisé ArcelorMittal.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 11.06.2018 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    Un chimiste peut-il m'indiquer l'intérêt de perdre son temps et son argent pour transformer un combustible gazeux, utilisable tel quel, en un autre combustible, liquide celui-là, également utilisable tel quel mais le second étant liquide il risque d'être plus polluant que le premier... outre la pollution engendrée par la transformation... faire et défaire c'est toujours faire.

  • torolkozo le 11.06.2018 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    En général une bonne idée si elle est limitée au matières récupérées, traitées et réutilisées dans la chaîne de production !!!

Les derniers commentaires

  • 20-100 le 11.06.2018 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    Un chimiste peut-il m'indiquer l'intérêt de perdre son temps et son argent pour transformer un combustible gazeux, utilisable tel quel, en un autre combustible, liquide celui-là, également utilisable tel quel mais le second étant liquide il risque d'être plus polluant que le premier... outre la pollution engendrée par la transformation... faire et défaire c'est toujours faire.

  • torolkozo le 11.06.2018 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    En général une bonne idée si elle est limitée au matières récupérées, traitées et réutilisées dans la chaîne de production !!!