Microsatellite ESAIL

09 septembre 2020 09:00; Act: 09.09.2020 11:27 Print

Un satellite luxembourgeois en mission spatiale

LUXEMBOURG – La société LuxSpace a assemblé un satellite qui est désormais en orbite autour de la Terre, à une altitude de 515 kilomètres. Ses fonctions sont multiples.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

C'est mission accomplie pour la fusée Vega, qui a décollé dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 septembre, pour placer sur orbite un satellite assemblé au Luxembourg. Le satellite ESAIL, dont les missions sont multiples, a été lancé depuis la base spatiale de Kourou, en Guyane française, à 515 kilomètres d'altitude.

Il est le fruit d'un partenariat de la société LuxSpace, basée à Betzdorf – responsable de l'assemblage final – du fournisseur canadien de données spatiales exactEarth et de l'Agence spatiale européenne (ESA). Les différents composants du satellite ont non seulement été développés par des entreprises allemandes, belges et françaises, mais également au Luxembourg, par la société EmTronix de Sanem.

«Nous espérons que notre satellite remplisse mieux sa mission»

Au Luxembourg, le satellite a nécessité six années de travail – depuis le début du projet jusqu'à son lancement la semaine passée – par une équipe de 20 personnes. Interrogé par L'essentiel, le directeur général de LuxSpace, Jochen Harms, déclare: «Par rapport à d'autres projets de l'ESA, capables d'engloutir un budget total de 200 à 300 millions, le nôtre reste relativement petit. Nous nous situons à environ un dixième de ce montant».

Le dispositif a pour mission de surveiller le trafic maritime mondial. Il repère les bateaux grâce au système d'identification automatique (AIS) qui permet de recevoir et de transmettre leur position. Son but est non seulement d'envoyer un signal aux navires se trouvant sur une trajectoire de collision, mais également d'aider à identifier rapidement les pollueurs en mer. Le satellite est également capable de détecter les bateaux de pêche qui naviguent illégalement ou des navires qui ont été détournés par des pirates. Ce type de surveillance, loin des côtes, n'était pas possible avant l'utilisation des satellites.

«Nous espérons que notre satellite remplisse mieux sa mission que ses prédécesseurs. Par rapport aux projets plus anciens, il dispose de capteurs particulièrement sensibles et peut également recevoir des signaux provenant de zones aux nombreuses interférences», explique Jochen Harms. À l'origine, le satellite ESAIL aurait dû entamer sa mission spatiale en août 2019. Or, étant donné que la fusée Vega, qui devait le mettre sur orbite, a explosé avant le départ, le décollage a été reporté au mois de mars 2020. Cependant, coronavirus et mauvais temps oblige, le personnel de LuxSpace a encore dû patienter jusqu'à la semaine passée.

Le satellite indique désormais les positions des navires. Tout un chacun peut suivre leur progression sur le site MarineTraffic.

(L'essentiel/ Sebastian Weisbrodt)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roboberta Menchu d'URSS/Russie le 09.09.2020 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau projet !

  • Diukdiuk le 09.09.2020 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations a cette équipe internationale !

  • Realux le 09.09.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors il n'y aura plus d'attaques pirates en mer grâce à ce satellite ? et il peut aussi détecter les bateaux poubelles qui polluent et dégazent leur ancien fioul en mer ? mais c'est vraiment fantastique...si c'est vrai !

Les derniers commentaires

  • Jingsa le 09.09.2020 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Et une poubelle de plus en orbite ... comme si flinguer la planète ne suffisait pas il faut encore plus de satellite qui deviendront des épaves. Et dire que certains se félicitent de se massacre écologique. Magique

  • les nuls devant le 09.09.2020 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'habitude Luxembourg à la première place et toujours le bon rôle...vous avez juste oublié que le Luxembourg n'est pas seul dans le projet ! tout comme les indépendants ont été oubliés au début de la crise sanitaire, nous à avoué le ministère des classes moyennes !

  • Oups le 09.09.2020 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et il la font décoller où la fusée pour leur petit satellite?!?! Ah oui c’est vrai ils n’ont ni la technologie pour construire une fusée ni même de rampe de lancement...

  • Diukdiuk le 09.09.2020 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations a cette équipe internationale !

  • Unicorn le 09.09.2020 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    vu l'implication de plusieurs nations dans le développement du satellite, le titre me semble un peu trop chauvin.