Aux États-Unis

25 septembre 2020 07:21; Act: 25.09.2020 09:51 Print

Une amende de 18 millions de dollars pour BMW

Le fabricant automobile allemand a été mis à l'amende, jeudi, aux États-Unis, pour avoir artificiellement gonflé ses ventes dans le but de séduire des investisseurs.

storybild

De 2015 à 2019, BMW a falsifié ses chiffres de ventes en utilisant une réserve de voitures qu'elle ne déclarait pas. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fabricant automobile allemand BMW a été mis à l'amende, jeudi, par le gendarme boursier américain, la SEC, à hauteur de 18 millions de dollars, pour avoir artificiellement gonflé ses ventes dans le but de séduire des investisseurs. Il est reproché à la filiale nord-américaine du groupe d'avoir fourni des informations fausses et trompeuses au moment d'émissions obligataires d'un montant total de 18 milliards de dollars, a détaillé dans un communiqué, la Securities and Exchange Commission (SEC).

De 2015 à 2019, BMW a falsifié ses chiffres de ventes en utilisant une réserve de voitures qu'elle ne déclarait pas, sauf quand il en avait besoin pour atteindre ses objectifs. Le groupe allemand a également fait état de ventes fictives de véhicules et a ajusté ses ventes réalisées en 2015 et 2017. «Les entreprises qui utilisent les marchés américains pour des augmentations de capital ont l'obligation de fournir aux investisseurs des informations fiables», a déclaré une responsable de la SEC, Stephanie Avakian, citée dans le communiqué.

«À travers la diffusion répétée d'informations frauduleuses, BMW a induit les investisseurs en erreur sur ses ventes au détail aux États-Unis, et sur la demande des clients pour les véhicules BMW sur le marché américain tout en levant des capitaux aux États-Unis», a-t-elle fustigé. BMW s'est dit «heureux» de résoudre ce litige et a fait remarquer que la SEC l'avait félicité pour sa coopération dans le cadre de l'enquête.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léopold le 25.09.2020 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Nous devons peu à peu revenir sur la production/consommation purement locale. La globalisation doit prendre fin.

  • TomKruse le 25.09.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    La branche US ment, l'administration US inflige une amende et l'entreprise européenne paie. Puis les consommateurs européens blâment l'entreprise européenne. Les esprits sont bien formatés !

  • Unicorn le 25.09.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont contents de l'amende, elle aurait donc pu faire partie du calul initial de la profitabilité de la pratique illégale, une jurisprudence favorable aux entreprises en vue de planification de récidives.

Les derniers commentaires

  • Fouquier-Tinville le 25.09.2020 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu le nombre de BMW dans le pays on ne fait que cautionner leurs stratégies.....

  • TomKruse le 25.09.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    La branche US ment, l'administration US inflige une amende et l'entreprise européenne paie. Puis les consommateurs européens blâment l'entreprise européenne. Les esprits sont bien formatés !

  • Unicorn le 25.09.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont contents de l'amende, elle aurait donc pu faire partie du calul initial de la profitabilité de la pratique illégale, une jurisprudence favorable aux entreprises en vue de planification de récidives.

  • nico le 25.09.2020 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien fait.

  • Léopold le 25.09.2020 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Nous devons peu à peu revenir sur la production/consommation purement locale. La globalisation doit prendre fin.