Argent pas cher

13 août 2019 09:06; Act: 13.08.2019 10:23 Print

Une banque danoise propose des taux négatifs

La troisième banque du Danemark, la Jyske Bank, propose un taux de crédit immobilier inédit à -0,5% sur dix ans. Une aubaine pour les achats immobiliers.

storybild

La banque va stimuler la demande d'emprunts immobiliers grâce à des taux négatifs. (photo: IStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus que jamais, l'heure est venue pour les Européens d'investir dans un achat immobilier. Alors que la Banque centrale européenne (BCE) mène une politique particulièrement accommodante, les taux d'intérêts atteignent un niveau historiquement bas. Un environnement qui pousse les banques à se montrer entreprenantes pour fidéliser leurs clients. C'est le cas de la troisième du Danemark, la Jyske Bank. Depuis quelques jours, cette dernière propose à ses clients d'emprunter sur dix ans à un taux d'intérêt négatif fixe de -0,5%, rapportent Les Echos.

Autrement dit, la banque récupérera un montant moins important que celui qu'elle a prêté à sa clientèle et pour un crédit octroyé de 1 million d'euros, seuls 995 000 euros seront attendus en retour au bout des dix années de prêt. Une opération marketing aux coûts légers par rapport au gain de nouveaux clients que la banque danoise envisage.

Malgré tout, outre le remboursement, les clients de la Jyske Bank ne seront pas totalement gagnants, car ils devront s'acquitter de frais additionnels de dossier, ce qui limitera les bénéfices espérés.

(L'essentiel/jmu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stef57 le 13.08.2019 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    J'attend la même chose en France. Vivement demain.

  • Question le 13.08.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Taux négatif, mais : frais de dossier et assurance à combien?

  • lulu le 13.08.2019 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    Le taux zéro était déjà en vigueur au Japon il y a quelques années. Il n'y a rien d'extraordinaire d'avoir un taux négatif maintenant. C'est la logique des chose ! C'est toujours la crise.

Les derniers commentaires

  • De mon avis le 13.08.2019 23:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est plus que le signe que nous arrivons de plus en plus près d'un crash du système financier, par la récession suivie de l'hyper inflation.

  • Marcov le 13.08.2019 22:34 Report dénoncer ce commentaire

    Argent pas cher = beaucoup de demande = hausse des prix de l'immobilier = bien immobilier surévaluer. Bref c'est bon pour acheter sa résidence principale et y vivre trés longtemps. Mais si c'est pour espérer la revendre à court ou moyen terme ou voir comme investissement je ne pense pas que ce soit une bonne affaire.

  • boglob le 13.08.2019 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas légalement pas possible en France

  • looooool le 13.08.2019 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    mdr, si on commence a appliquer ça chez nous, je vois le truc venir, il faudra payer encore plus pour deposer nos salaire à la banque et pourtant on aura pas le choix. les banques gangent tjs.

  • citoyen le 13.08.2019 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est normal quand on voit ce que les banques ont ramassé pendant des décennies c'était du vol quand je pense a mon premier crédit immobilier en 1990 j'ai payé 9 % d'intérêt

    • citoyen le 13.08.2019 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      Et quels étaient les taux directeurs de la banque centrale ?