Consommation

19 mars 2019 08:29; Act: 20.03.2019 14:49 Print

Une étude pointe les effets des pubs pour l'alcool

Les résultats d'une étude sur les pubs pour des marques d'alcool montrent qu'on peut être influencé par des images sans en être nécessairement conscient.

storybild

Ceux qui ont visionné un extrait où une marque de bière était présente ont ensuite une évaluation indirecte plus positive de cette marque. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'exposition des téléspectateurs aux marques d'alcool présentes dans les stades, lors des matchs sportifs, entraîne de façon inconsciente une perception plus favorable de ces marques et de l'alcool en général, montre une étude menée par des chercheurs français et australiens, à paraître dans la revue Drug and Alcool Review et disponible en ligne sur le portail Research Gate.

La centaine de participants français à l'étude a été repartie en trois groupes, auxquels on a montré un extrait de match de rugby dans lequel était visible soit la marque de bière Heineken, soit la marque néo-zélandaise Steinlager, moins connue en France, soit un sponsor n'ayant aucun lien avec l'alcool (la marque d'huile de moteur Castrol Edge). On leur a ensuite demandé de classer de «très agréable» à «très désagréable» des images de boissons alcoolisées avec marque ou sans marque, des bouteilles d'eau ou des aliments et des objets n'ayant rien à voir.

Nécessité de réguler les pubs

Les résultats montrent que ceux qui ont visionné un extrait où une marque de bière était présente ont ensuite une évaluation indirecte plus positive de cette marque, ce qui suggère «qu'elle est plus facilement accessible en mémoire, et qu'elle sera plus susceptible d'être prise en considération lorsque l'individu devra faire un choix», soulignent les chercheurs. Les participants ont également des réactions spontanées plus positives vis-à-vis des autres marques et de l'alcool en général.

Ce résultat doit «sensibiliser au fait qu'on peut être influencé par des images sans en être nécessairement conscient», ajoute un chercheur. Un argument «pour que les pouvoirs publics mettent autant d'énergie à réguler la publicité pour l'alcool que celle pour le tabac», juge l'un des auteurs, Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale à l'université Grenoble Alpes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fairytale le 19.03.2019 21:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr que cela influence les consommateurs, n'est ce pas le but même de la pub ? Il était temps qu'on se rende compte des dégâts que l'alcool peut occasionner

  • fabilux le 19.03.2019 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    c'est la même choses avec tous les produits!

  • luxo le 21.03.2019 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les publicité pour l'alcool et en particulier les bières doivent être interdite au Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • luxo le 21.03.2019 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les publicité pour l'alcool et en particulier les bières doivent être interdite au Luxembourg.

  • David le 20.03.2019 06:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ahhh je le savais ! Ce n'est pas ma faute si je bois, c'est la faute aux pubs! Non mais sérieux, il y en a qui sont payés pour travailler sur ce sujet? mais on le sait que la pub fait acheter tel ou tel produit, ce n'est pas nouveau...

  • Fairytale le 19.03.2019 21:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr que cela influence les consommateurs, n'est ce pas le but même de la pub ? Il était temps qu'on se rende compte des dégâts que l'alcool peut occasionner

  • fabilux le 19.03.2019 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    c'est la même choses avec tous les produits!