En France

01 avril 2018 15:05; Act: 01.04.2018 15:04 Print

Une prime pour conduire un train les jours de grève

La direction de la SNCF a proposé à des cadres une prime pour les inciter à conduire des trains pendant la grève qui doit débuter lundi soir.

storybild

Le mouvement, par épisode de deux jours sur cinq, doit durer jusqu'au 28 juin. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les syndicats sont en colère. La direction de la SNCF a proposé à des cadres une prime. L'objectif est de les inciter à conduire des trains pendant la grève qui doit débuter lundi soir, a-t-on appris dimanche auprès de sources syndicales qui dénoncent une tentative de déstabilisation du mouvement. «Depuis la semaine dernière», la direction «propose une prime de conducteur occasionnel» à des «cadres opérationnels qui ne la touchaient pas jusqu'à présent», a indiqué Erik Meyer (SUD-Rail), confirmant une information de franceinfo. Cette prime mensuelle d'un montant de «150 euros» était jusqu'alors versée à des «cadres de direction issus de la conduite» amenés à conduire un train de temps en temps, «une fois par trimestre», a expliqué M. Meyer.

La direction «a commencé à étendre ce dispositif» aux «cadres traction», les «chefs d'équipe» des agents de la conduite, leur proposant cette prime «de manière pérenne», a-t-il précisé. Il s'agit d'«une prime qui existait déjà» et qu'on rendrait «plus incitative», a aussi indiqué Bernard Aubin, du syndicat FiRST (non-représentatif), en dénonçant des «pressions exercées sur l'encadrement pour remplacer les grévistes». C'est «la politique de la carotte et du bâton» pour «réduire au maximum les impacts de la grève», a-t-il ajouté.

La direction est «aux abois»

La direction de la SNCF a confirmé l'existence de «cette prime forfaitaire de 150 euros, qui «a pris effet au 1er janvier 2018», et dénoncé «un faux procès», les discussions à ce sujet «remontant à 2017». La prime «va être versée aux chefs conducteurs qui ont quitté la direction de la traction (...) mais qui continuent à entretenir leurs compétences» afin de pouvoir «remplacer des conducteurs au pied levé, quelle que soit la cause du remplacement», a expliqué un porte-parole.

«Jusque-là ils le faisaient sans rémunération supplémentaire», a-t-on précisé de même source. Ils toucheront désormais cette prime «tous les mois, indépendamment du nombre de jours de conduite effectués» et cela «va aider à assurer la continuité du service public pendant la grève», a ajouté le porte-parole. Face à la grève dure qui s'annonce, «on voit bien» que la direction est «aux abois», a dit M. Meyer. Cédric Robert (CGT Cheminots) a accusé pour sa part la direction d'être «prête à tous les subterfuges pour casser la grève».

La grève à la SNCF contre le projet de réforme du gouvernement démarre lundi soir. CGT, Unsa et CFDT appellent à un mouvement par épisode de deux jours sur cinq jusqu'au 28 juin, SUD-Rail appelle à une grève illimitée, reconductible par 24 heures. Évoquant les remontées de certaines régions, M. Meyer a parlé par exemple d'«un TER sur dix en Picardie» pour mardi et, en région parisienne, d'une circulation sur le RER D «catastrophique».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • realite le 02.04.2018 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y en a pleins ici qui ne méritent pas leurs congés payés ! Et c’est pas grâce à des gens comme vous qu on les a obtenus! C’est bien triste la nouvelle génération !

  • Alex le 02.04.2018 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    citoyen57 a tout dit. rien à rajouter.

  • dist le 01.04.2018 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que vous avez raison. Les syndicats font tout pour saboter le pays sans vergogne.

Les derniers commentaires

  • Sandra le 02.04.2018 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les français décident de la grève avant même que la réforme soit annoncée ... toujours au top....

  • Alex le 02.04.2018 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    citoyen57 a tout dit. rien à rajouter.

  • Citoyen 57 le 02.04.2018 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    A dist. Sans syndicats vous n'auriez peut etre pas de congés ni de couverture santé ,ni de convention collective et j'en passe... Et pour finir vous n'auriez peut etre pas poster votre commentaire dans un journal faute de liberté de la presse.!!

  • Citoyen 57 le 02.04.2018 11:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les raisons du déficit de la SNCF. Certainement pas son personnel et ses salaires. 70% des lignes TGV sont déficitaires et il meme question d'en supprimer :il serait qrand temps. On a voulu le TGV à outrance. Malheureusement certains "responsables "ont oublié le cout de l entretien des voies et du matériel roulant pour ce type de train.

  • Lucky Luke le 02.04.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les syndicats sont tellement fainéants que quand ils font grève, ils appellent cà des "journées d'action".