Investissements et Commerce

14 septembre 2020 09:57; Act: 14.09.2020 10:02 Print

Une rencontre UE-​​Chine sur fond de tensions

Les Européens souhaitent que leurs entreprises bénéficient en Chine des mêmes conditions que celles offertes aux firmes chinoises, dans l'Union européenne.

storybild

Au menu des discussions, l'épineux accord sino-européen sur les investissements, dont la conclusion d'ici la fin de l'année est jugée «possible» par Pékin. (photo: DR )

Sur ce sujet
Une faute?

Avancer dans les négociations sur les investissements et le commerce malgré des tensions croissantes: c'est tout l'enjeu de la visioconférence qui réunit lundi les chefs de l'UE, la chancelière allemande et le président chinois. Cette rencontre devait être l'un des grands moments des six mois de la présidence allemande de l'UE, un sommet à Leipzig (est) avec les dirigeants des 27 pays de l'UE et leur homologue chinois. Mais la pandémie de coronavirus est passée par là et la rencontre, désormais virtuelle, se tient en format réduit: le chef du Conseil européen (qui représente les 27 de l'UE), Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président chinois, Xi Jinping.

Au menu des discussions, l'épineux accord sino-européen sur les investissements, dont la conclusion d'ici la fin de l'année est jugée «possible» par Pékin. Les Européens souhaitent que leurs entreprises bénéficient en Chine des mêmes conditions que celles offertes aux firmes chinoises dans l'UE. «Nous voulons des règles de concurrence équitables, nous exigeons la réciprocité» en termes d'ouverture, souligne un responsable européen sous couvert d'anonymat. La tâche s'annonce délicate: «On espère s'entendre lundi sur une feuille de route pour aplanir nos différends", mais "même si l'objectif politique est d'accélérer les négociations et de conclure d'ici fin 2020, on n'acceptera un accord seulement s'il vaut le coup», insiste-t-il.

Équilibrisme

Pékin a déjà quelque peu refroidi l'ambiance en interdisant samedi toute importation de porc allemand en Chine - le plus grand marché de l'Allemagne hors UE - en raison d'un cas de peste porcine dans le Brandebourg (est). Un coup dur pour Merkel, qui n'a jamais ménagé sa peine pour vanter les produits allemands en Chine. Autre dossier sur la table, le climat: alors que l'UE se donne un objectif de neutralité carbone pour 2050, les Européens veulent pousser Pékin à muscler ses ambitions en visant une neutralité carbone en 2060, un pic d'émissions de CO2 dès 2025 et en cessant la construction de centrales à charbon.

Cette réunion intervient alors que les relations ne cessent de se détériorer entre Chine et États-Unis sur fond de guerre commerciale, d'escalade des tensions en mer de Chine méridionale, de fermetures réciproques de consulats, d'accusations d'espionnage ou de violations des droits de l'Homme. Prise entre ces deux feux, «l'UE doit définir ses propres intérêts, doit être forte et indépendante, aussi bien de la Chine que des États-Unis», a déclaré le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, dans un entretien au journal allemand dominical Welt am Sonntag. Bruxelles joue en tous les cas les équilibristes, considérant la Chine à la fois comme un partenaire incontournable et comme un rival stratégique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LApallisse le 14.09.2020 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Amusant de voir, Une fois de plus, que l'EUrope et ses dirigeants manque sérieusement d'ambitions, de fierté, de charisme, de vision.... Comment dans un accord une des deux parties peut-elle être laisée à ce point, l'Europe est toujours en mode j'accepte tout ce que vous voulez si vous me donnez des miettes, il serait temps que le plus gros marché mondial que nous sommes sortent les griffes et montrent les dents. Si la chine ne nous vends rien elle tombe, ce n'est pas si compliqué à comprendre.

  • RIPEuropa le 14.09.2020 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'arrive déjà pas à faire entendre sa voix face aux anglais pour le Brexit, alors vous imaginez un peu le résultat face à la Chine ou aux USA! Il n'y a plus guère que les fonctionnaires européens qui veulent encore y croire!

Les derniers commentaires

  • RIPEuropa le 14.09.2020 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe n'arrive déjà pas à faire entendre sa voix face aux anglais pour le Brexit, alors vous imaginez un peu le résultat face à la Chine ou aux USA! Il n'y a plus guère que les fonctionnaires européens qui veulent encore y croire!

    • Europe forever le 14.09.2020 15:13 Report dénoncer ce commentaire

      ah oui parce que ça ne passe pas sur CNN avec des mots forts. Un truc avec une feu d'artifice et des explosions dans tous les coins. Regardez le film Idiocratie vous comprendrez plein de choses. Les négociateurs essaient de faire preuve de calme, de discernement, de retenue. Je ne suis pas fonctionnaire européen. Mais dites vous bien un truc, si l’Europe est trop faible face au reste. Qu'en est il du petit pays qu'est le Luxembourg. Cette fois il n'y a plus le secret bancaire pour qu'il survive. Vous voulez revenir au champ de patates?

  • LApallisse le 14.09.2020 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Amusant de voir, Une fois de plus, que l'EUrope et ses dirigeants manque sérieusement d'ambitions, de fierté, de charisme, de vision.... Comment dans un accord une des deux parties peut-elle être laisée à ce point, l'Europe est toujours en mode j'accepte tout ce que vous voulez si vous me donnez des miettes, il serait temps que le plus gros marché mondial que nous sommes sortent les griffes et montrent les dents. Si la chine ne nous vends rien elle tombe, ce n'est pas si compliqué à comprendre.

    • TontonB le 14.09.2020 12:09 Report dénoncer ce commentaire

      Si la Chine ne nous vend rien, c'est plutôt nous qui tombons, car nous sommes incapables de produire quoi que ce soit pour nos besoins.

    • @tonton le 14.09.2020 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Encore une fois vous êtes à coté de la plaque. Ce n'est pas une problème d’être capable ou pas mais un soucis de volonté. C était plus facile de faire tout faire chez eux. La il faut un Boost pour refaire revenir la production ici et tout ce qui se passe, le sera je l'espère. Quand on vous lit, nous sommes tous stupide et incapable. Vous êtes toujours autant condescendant... Mais que faite vous encore parmi nous?

    • @TontonB le 14.09.2020 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      Bizarre, on a tous plein de trucs "Made in EU" chez nous, à commencer par la nourriture, une bonne partie de l'éléctro-ménager, les meubles... Mais évidemment chacun a sa propre définition de "besoins" !