Musique

06 août 2019 21:48; Act: 07.08.2019 12:43 Print

Universal Music a les yeux rivés sur la Chine

Tencent, colosse web de l'Empire du Milieu, pourrait investir de 3 à 6 milliards d'euros dans la filiale de Vivendi.

storybild

Ariana Grande est l'une des nombreuses artistes d'UMG.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est le leader mondial de la musique enregistrée. Universal Music Group (UMG) détient plus de 30% des parts de marché mondiales du secteur, grâce à des artistes comme Drake, Taylor Swift, Rihanna, Ariana Grande, Imagine Dragons ou Kanye West, ainsi que des valeurs sûres comme les Rolling Stones, les Beatles ou U2. Au premier semestre 2019, huit des dix meilleurs titres du classement mondial de la plateforme de streaming Spotify sont des artistes signés par UMG, dont les six premiers.

La Major, qui devance Sony et Warner, constitue la filiale la plus rentable du géant français des médias Vivendi. Car après avoir encaissé le plongeon des ventes de musique physique, UMG surfe maintenant sur l'engouement de l'écoute par abonnement et par streaming (+37,3% en 2018). Son chiffre d'affaires a atteint 3,3 milliards d'euros au 1er semestre, (+18,6% sur un an).

3 milliards d'euros sur la table

Mais Vivendi a décidé de céder jusqu'à la moitié de ce joyau. Le groupe français a annoncé hier que son premier partenaire potentiel pourrait être Tencent. Le géant chinois serait prêt à mettre 3 milliards d'euros sur la table pour 10% d'UMG avec la possibilité d'en acquérir 10% de plus au même prix. L'opération valoriserait UMG à 30 milliards, soit autant que Vivendi, qui possède pourtant également Canal+ ou le publicitaire Havas.

Tencent est un mastodonte chinois des jeux vidéo et des réseaux sociaux, notamment grâce à WeChat, le Facebook chinois. Sa capitalisation boursière est de 404milliards de dollars, selon Bloomberg. 

(L'essentiel/afp)