Luxembourg/UE

06 décembre 2021 14:07; Act: 07.12.2021 11:25 Print

Vers une règle plus stricte sur le salaire minimum

LUXEMBOURG/UE - Les 27 pays membres de l'UE ont adopté une position commune sur de nouvelles règles visant à améliorer les bas salaires en Europe.

storybild

Les Vingt-Sept sont historiquement très divisés sur le sujet et les salaires minimaux varient grandement au sein de l'UE, allant de 312 euros en Bulgarie, à 2 142 euros au Luxembourg. (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Les 27 pays membres de l'UE ont adopté, lundi, une position commune sur de nouvelles règles européennes visant à améliorer les bas salaires en Europe, une posture considérée comme un pas en avant contre le dumping social. «Le travail doit payer. Nous ne pouvons pas accepter que des personnes qui s'investissent totalement dans leur travail, vivent toujours dans la pauvreté», a déclaré Janez Cigler Kralj, ministre slovène des Affaires sociales, cité dans un communiqué. Les Vingt-Sept sont historiquement très divisés sur le sujet en raison de la diversité des systèmes nationaux de fixation des rémunérations et les salaires minimaux varient grandement au sein de l'UE, allant de 312 euros en Bulgarie, à 2 142 euros au Luxembourg.

La proposition législative de la Commission européenne, présentée en octobre 2020, prévoit des règles contraignantes pour les 21 pays de l'UE déjà dotés d'un salaire minimum afin de favoriser leur augmentation, mais ne fixe pas de seuil minimum européen uniforme. Le texte n'oblige pas non plus à introduire un salaire minimum dans les six pays qui n'en disposent pas (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède).

Une plus grande transparence

Pour les pays dotés d'un salaire minimum, le texte imposera une plus grande transparence et une meilleure gouvernance dans leur fixation, avec «des critères clairs et stables» en fonction notamment du niveau de richesse et de la productivité. Il obligera à la «réévaluation régulière» des salaires minimums avec l'implication des partenaires sociaux. La proposition encourage les négociations collectives sur les salaires et réclame un plan d'action aux États membres où moins de 70% des salariés sont couverts par une convention collective. Elle contraint aussi les 27 à rendre compte de façon annuelle sur leurs mécanismes de fixation des salaires.

Si des pays, comme la France, poussent pour «faire converger» les bas salaires aussi rapidement que possible, d'autres freinent. L'Europe de l'Est craint un rattrapage rapide qui réduirait sa compétitivité. Les pays scandinaves s'opposent à toute intervention étatique et à une remise en cause de leur modèle social, basé sur des conventions collectives, qui a fait ses preuves.

Le compromis trouvé lundi a finalement bénéficié d'un «large soutien» parmi les pays membres. La position commune des États membres, qui valide l'essentiel de ce texte, va permettre d'engager une négociation avec le Parlement européen qui a adopté sa position fin novembre. Une fois un accord trouvé, les États membres auront deux ans pour transposer la législation dans leur droit national.

(nc/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Les vaccinés de plus en plus agressifs. le 06.12.2021 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Solution: aller vivre en Bulgarie avec sa retraite Luxembourgeoise...

  • luxo 4 le 06.12.2021 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc à la fin personne ne fera rien

  • Ridicule le 06.12.2021 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle importance avec l'inflation constatée... Comment voulez vous décider quoi que ce soit avec des peuples si différents ? L'Europe va juste vers le sous développement.

Les derniers commentaires

  • Ou encore... le 07.12.2021 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et quid de mettre le salaire des politiques à la médiane du peuple qu'ils gouvernent ? Question de les inciter à réellement agir pour la population avant de le faire pour leurs intérêt personnels ? Quid de taxer les multinationales autant que la population ?

  • @cris le 07.12.2021 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est illegal de gagner moins

  • JohnnyGateau le 07.12.2021 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De plus en plus , il vaut mieux être chômeur assisté que travailleur volontaire au salaire minimum. Triste.

  • McGregor le 07.12.2021 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Italie beaucoup d’employés touche 3 à 4 euros de l’heure net. Alors arrêtez de vous plaindre…

  • marre le 07.12.2021 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il te donne d’une main et les prends de l’autre. Vie d’esclavagisme, d’injustice. Pas de place pour les honnêtes

    • Serge le 07.12.2021 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, la fille de l'ami de la tante du père de mon meilleur ami a posté que le salaire minimum est manipulé par Big Pharma (pour de nombreux internautes hyperintelligents: Farma). Elle aurait vu une vidéo sur TikTok montrant toute la vérité. :-)