Espace

18 juillet 2021 11:59; Act: 18.07.2021 14:40 Print

Voici comment devenir touriste de l’espace

Jeff Bezos doit décoller mardi, quelques jours après son concurrent Richard Branson. Les deux hommes posent-ils les jalons du tourisme du futur? On fait le point en cinq questions.

storybild

Le fondateur de Blue Origin, Jeff Bezos, est prêt à quitter la terre ferme mardi. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Homme le plus riche de la planète, Jeff Bezos s’apprête à la quitter brièvement mardi pour rejoindre le club des astronautes, avec le premier vol habité de son entreprise Blue Origin, nouveau moment charnière pour la bourgeonnante industrie du tourisme spatial. La mission intervient neuf jours après que le fondateur de Virgin Galactic, Richard Branson, a lui aussi franchi les confins de l’atmosphère terrestre, coiffant au poteau le magnat d’Amazon dans cette bataille de milliardaires.

Les sauts en parachute seront-ils bientôt complètement ringards? Pour faire le plein de sensations fortes, et admirer la Terre vue d’en haut, les voyages dans l’espace pourraient devenir le nouveau cadeau à la mode. Du moins avec encore un peu de patience. Et beaucoup d’argent. Tour d’horizon des différents services proposés aux aspirants touristes spatiaux.

Qui propose ces vols?

Deux entreprises sont positionnées sur le créneau des voyages courts dans l’espace (quelques minutes): Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos, et Virgin Galactic, fondée par le milliardaire Richard Branson. Chez Blue Origin, une fusée décolle à la verticale, et la capsule dans laquelle se trouvent les passagers se détache en vol jusqu’à atteindre les 100 km de haut, avant de retomber sur Terre freinée par trois parachutes.

Virgin Galactic utilise de son côté un énorme avion porteur, qui décolle d’une piste classique, puis largue en altitude un vaisseau ressemblant à un gros jet privé. Celui-ci allume son moteur jusqu’à dépasser les 80 km d’altitude, puis redescend en planant. Dans les deux cas, les jusqu’à six passagers peuvent se détacher de leurs sièges pour flotter en apesanteur, et admirer la courbure de la Terre.

Quand pourra-t-on voler?

Virgin Galactic a annoncé le commencement des opérations commerciales régulières pour début 2022, après deux ultimes vols d’essais. Mais la file d’attente sera longue: 600 billets ont déjà été vendus. Or, Virgin Galactic a dit prévoir à terme 400 vols par an maximum, par base spatiale. Deux personnes seront toutefois tirées au sort pour participer à l’un des premiers vols: les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er septembre.

Quant à Blue Origin, pas de calendrier précis annoncé. «Nous prévoyons deux vols supplémentaires cette année», après celui de Jeff Bezos lui-même, «et beaucoup d’autres en 2022», a déclaré une porte-parole. Autre solution: participer à une émission de télé-réalité. Le programme Space Hero ambitionne d’envoyer le gagnant d’une compétition dans la Station spatiale internationale (ISS), en 2023.

Combien ça va coûter?

Les premiers billets vendus par Virgin Galactic coûtaient entre 200 000 et 250 000 dollars chacun. Mais l’entreprise a prévenu que les futures places mises en vente seraient plus chères. Blue Origin n’a pas annoncé de prix, mais une place à bord du premier vol habité a été vendue aux enchères pour… 28 millions de dollars.

Pour moins cher (tout de même 125 000 dollars par personne), vous pouvez sinon embarquer à bord du vaisseau de Space Perspective: une capsule avec une vue à 360°, lentement tirée par un ballon de la taille d’un stade de football. Malgré des vues spectaculaires, vous n’irez toutefois qu’à 30 km d’altitude, donc encore loin de la frontière de l’espace, et de l’apesanteur. Les 300 places disponibles pour 2024 ont toutes été vendues, mais les réservations pour 2025 sont ouvertes.

Quels prérequis physiques?

A priori, seule une bonne forme physique est nécessaire. Pour Virgin Galactic, l’entraînement doit durer 5 jours seulement. Le premier vol de Blue Origin transportera même la personne la plus âgée à jamais être allée dans l’espace, une ex-pilote de 82 ans. Parmi les critères qui étaient demandés lors de la mise aux enchères d’une place à bord: ne pas avoir le vertige, pouvoir monter l’équivalent de 7 étages en moins de 90 secondes (pour la tour de lancement), et ne pas faire plus de 100 kg.

Et SpaceX alors?

La société SpaceX envisage elle aussi des vols de tourisme spatial, mais beaucoup plus ambitieux, pour plusieurs jours et beaucoup plus loin. Le prix du voyage à bord de la fusée Falcon 9, propulsant la capsule Dragon, s’élève ici en dizaines de millions de dollars. En septembre, une mission affrétée par le milliardaire américain Jared Isaacman, Inspiration4, doit l’emmener lui ainsi que trois autres passagers en orbite autour de la Terre. Puis, en janvier 2022, trois hommes d’affaires se rendront dans l’ISS avec un astronaute expérimenté. La mission, nommée Ax-1, est organisée par la société Axiom Space, qui a signé pour trois autres futurs vols avec SpaceX.

L’entreprise d’Elon Musk prévoit, par ailleurs, un voyage en orbite pour quatre personnes, organisé par la société intermédiaire Space Adventures, la même en charge du vol du milliardaire japonais Yusaku Maezawa dans l’ISS en décembre, mais à bord d’une fusée russe Soyouz. Enfin, ce même Yusaku Maezawa doit faire un voyage autour de la Lune en 2023, cette fois à bord d’une fusée encore en cours de développement par SpaceX, Starship. Il a dit vouloir emmener huit chanceux en cours de sélection… mais les inscriptions sont closes.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anonymous85 le 24.07.2021 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand ont est riche il n y a plus de limite plus de pollution plus de soucis ont est sur autre planète sans soucis c est magnifique surtout pour les 3% de notre belle planète

  • Palamunitan le 18.07.2021 18:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du coup on n‘entend plus parler de „Major Tom“ (Etienne Schneider)…

  • Alexei le 18.07.2021 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    Billet aller-retour ou aller simple ? Dans le second cas, la Terre ne s'en portera que mieux...

Les derniers commentaires

  • Anonymous85 le 24.07.2021 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand ont est riche il n y a plus de limite plus de pollution plus de soucis ont est sur autre planète sans soucis c est magnifique surtout pour les 3% de notre belle planète

  • et moi je devrai supprimer ma diesel le 19.07.2021 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pour quelle raison est-ce que ceux ci ont le droit de polluer massivement notre climat? Juste parce qu'ils ont le fric pour le faire?

  • Traverse la rue le 18.07.2021 23:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’on arrête de nous demander de faire des efforts oit va la planète ou de donner pour toute la misère du monde

  • Justme le 18.07.2021 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Phil je suis d accord avec vous mais le seul problème c est que lorsqu’on donne 10€ pour aider les personnes en difficulté en Afrique, je pense que seulement 10 centimes arrivent jusqu’à eux!!!! Il suffit de regarder les dirigeants ca vie dans des palaces alors que le peuple crève de faim!!!!

  • Alexei le 18.07.2021 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    Billet aller-retour ou aller simple ? Dans le second cas, la Terre ne s'en portera que mieux...